Entrez sans frapper : Jane Birkin sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper 20/01/2020

La Première - Culture

Entrez sans frapper 20/01/2020

Jane Birkin

  • 42 min

Elle publie « Post-scriptum (1982 à 2013) », second et dernier volume de son journal intime : sa vie sans Serge Gainsbourg, ses histoires d'amour avec Jacques Doillon et Olivier Rolin, son amour pour ses trois filles et la mort tragique de son aînée, Kate, en 2013...

Polar et littérature de genre avec Michel Dufranne et deux farces rocambolesques sur le beau et joyeux monde de l'édition du livre :

- Franck Thomas, L'amour à la page, Aux Forges de Vulcain
- Luc Blanvillain, Le répondeur, Quidam

Jane Birkin pour son livre "Post-scriptum - Le journal intime de Jane Birkin 1982-2013" (Fayard), mais aussi ses concerts "Birkin/Gainsbourg, Symphonie Intime" le 20/02 au Cirque Royal de Bruxelles et le 21/02 au Théâtre Royal de Mons.

Second et dernier volume du journal intime de Jane Birkin après le retentissement du premier volume, Munkey diaries (1957-1982). « Post-scriptum, c'est le démarrage d'une autre vie. C'est le début de ma vie avec Lou... de mon union avec Jacques Doillon... Kate qui était enfant dans le premier tome est maintenant teenager, Charlotte a neuf ans... C'est une autre ouverture, une autre balade, plus curieuse des autres, découvrant une trajectoire, des concerts, des tournées, des pièces de théâtre, voyageant, parfois m'attachant à des personnes qui n'étaient pas seulement mes parents, ma sœur Linda, mon frère Andrew, les enfants... Mais l'amour est toujours l'amour, peut-être même qu'il y en avait un autre dans cette vie vieillissante, dans mon cas solitaire, accompagnée par mes amis... Il me semble que j'ai plutôt navigué dans un optimisme absolument infondé. J'ai cessé d'écrire ce journal à Besançon le 11/12/13... en apprenant la mort de Kate... » Après les Munkey Diaries, qui retraçaient la vie de Jane Birkin de 1957 à 1982, ce second volume de son journal intime, débutant après sa séparation d'avec Serge Gainsbourg, traverse les années 1980 à 2000 avec une fantaisie et une grâce qui lui permettent de surmonter bien des épreuves. On retrouve avec bonheur une mère dévorée d'amour pour ses trois filles qui s'émancipent et entrent dans l'âge adulte, une amoureuse tiraillée entre passion, jalousie et nostalgie, une artiste engagée qui s'épanouit et enchante le monde entier.

La chanson de Pompon : "Manuel" d'Adamo (1977).

Détail

Liens promotionnels