Entrez sans frapper : Entrez sans frapper sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper 14/01/2020 : Jérôme Garcin

La Première - Culture

Entrez sans frapper 14/01/2020 : Jérôme Garcin

Entrez sans frapper

  • 44 min

Dans « Le dernier hiver du Cid », l'animateur de l'émission « Le Masque et la Plume » sur France Inter raconte les derniers mois de son beau-père, le comédien de théâtre et de cinéma Gérard Philipe, disparu il y a 60 ans, le 25 novembre 1959, en pleine gloire et jeunesse. Il n'avait que 36 ans...

Le coup de coeur de Gorian Delpâture : "Basse naissance" de Kerry Hudson (Philippe Rey).

Kerry Hudson est née en 1980 dans les quartiers populaires d'Aberdeen, en Écosse, d'une mère vulnérable, isolée et sans emploi, et d'un père alcoolique et absent. De centres d'accueil en bed and breakfast, sa petite sœur, sa mère et elle ont connu pendant près de vingt ans la précarité extrême, les queues le lundi matin aux caisses d'allocation, la détresse et la violence familiale. Aujourd'hui, Kerry est une femme mariée de quarante ans, qui a écrit deux romans et a voyagé de par le monde. Mais elle n'oublie pas l'enfant qu'elle a été. Dans cette autobiographie, Kerry Hudson revient avec humour et fierté sur les lieux où elle a grandi, puise dans ses souvenirs et pose un regard acéré sur les inégalités de classe actuelles et les moyens de s'élever. S'abstenant de tout jugement et sentimentalisme, elle cherche à comprendre, à donner voix aux exclus et aux invisibles dont elle a un jour fait partie.

Le journaliste et écrivain français Jérôme Garcin pour son roman "Le dernier hiver du Cid" (Gallimard).

Il y a soixante ans, le 25 novembre 1959, disparaissait Gérard Philipe. Il avait trente-six ans. Juste avant sa mort, ignorant la gravité de son mal, il annotait encore des tragédies grecques, rêvait d'incarner Hamlet et se préparait à devenir, au cinéma, l'Edmond Dantès du Comte de Monte-Cristo. C'est qu'il croyait avoir la vie devant lui. Du dernier été à Ramatuelle au dernier hiver parisien, semaine après semaine, jour après jour, l'acteur le plus accompli de sa génération se préparait, en vérité, à son plus grand rôle, celui d'un éternel jeune homme.

« La La Langue » de Joëlle Scoriels : "Solde, cerne, espèce", le grand jeu du genre des mots.

Détail

Liens promotionnels