Entrez sans frapper : Iegor Gran et Benjamin Schoos sur Auvio

tous les sites
Entrez sans frapper 13/03/2020

La Première - Culture

Entrez sans frapper 13/03/2020

Iegor Gran et Benjamin Schoos

  • 46 min

De la littérature avec "Les Services compétents", le nouveau livre d'Iegor Gran (Grand Prix de l'humour noir 2003). Mais aussi de la musique avec le nouvel album de l'artiste multifacette belge Benjamin Schoos, "Doubt in My Heart"... « Les inconnus connus » d'Éric Russon. Le romancier français Iegor Gran pour son livre "Les Services compétents" (P.O.L.), un hommage à ses parents, les dissidents soviétiques Andreï Siniavski et Maria Rozanova. Les Services compétents, ce sont les services du KGB dans les années 1960 en Union Soviétique. Le lieutenant Ivanov traque un certain Abram Tertz, pseudonyme choisi par un drôle d'écrivain qui s'échine à faire passer ses nouvelles fantastiques en Occident. Il sera identifié après six longues années d'une enquête souvent dérisoirement cocasse : de son vrai nom André Siniavski, avec sa femme, Maria Rozanova. Ce sont les parents du narrateur. Pour écrire ce roman, Iegor Gran s'est lancé depuis plusieurs années dans un important travail de documentation. Il raconte ainsi le dégel post-stalinien. Depuis 1958 et l'affaire Pasternak, on s'interroge : quel est le bon dosage de la répression ? Siniavski est arrêté en 1965 et condamné à 7 ans de goulag. Libéré en 1971, il émigre en France en 1973. Son procès marque le début du « refroidissement brejnévien » et du mouvement dissident. Les Services compétents, c'est donc le roman vrai et satirique de cette histoire intime et collective, écrit aujourd'hui par le fils de Siniavski, né l'année même de l'arrestation de son père. Les traîtres côtoient les dissidents comme les thuriféraires et les Tartuffes du système. De fausses pistes loufoques trompent les zélés défenseurs de l'idéal socialiste qui ont fort à faire dans leur combat. La culture occidentale s'introduit en fraude un peu partout. La dépouille de Staline est retirée de son mausolée. Gagarine reçoit en récompense de son exploit spatial une invraisemblable liste d'objets ménagers. Et une géniale absurdité contamine tout Benjamin Schoos pour "Doubt in My Heart" (Freaksville Records), un album de solitude réalisé avec une foule de nouveaux amis musiciens du monde entier. L'artiste liégeois sera en concert le 19 mars au Botanique à Bruxelles pour son "The Pop Ventriloquist Tour". À mi-chemin entre le concert et la performance, entre popsong mélancolique et envolées vocales à la Scott Walker, il dévoilera au public son nouvel album de pop arrangée. « La chanson de Pompon » : "Hold my Hand" (1978) de The Rutles, le groupe parodique des Beatles.

Détail

Liens promotionnels