Electricité : Projet Nemo Link - 05/12/2018

tous les sites
Electricité : Projet Nemo Link

Electricité : Projet Nemo Link

  • 2 min 35 s

Electricité : Projet Nemo Link
Nemo Link est le nom d'un projet ambitieux : une liaison du réseau électrique belge au réseau anglais. Et cela passe par des kilomètres de câbles installés au fond de la mer du Nord.

Interviews: Itw de Bert Maes/Porte-parole de Nemo Link
Itw de Damien Ernst/Professeur en électromécanique - Ulg/Université de Liège

Vues: Grande-Bretagne : Vues aériennes des falaises et des environs de Ramsgate; vues des câbles tirés par des grues, sur la plage pour être immergés.
Vues d'une portion du câble dans main.
Vues (+ vues aériennes) du système ingénieux mis au point par le belge Elia et le britannique National Grid; vues du petit sous-marin Deepocean qui creuse une tranchée dans le fond de l'océan; vues (+ vues aériennes) du navire Deepocean.

Texte Journaliste: Chapeau du présentateur:
Prenons l'air du large avec Nemo. Pas le célèbre petit poisson clown, pas le capitaine imaginé par Jules Verne. Non, Nemo, c'est aussi le nom d'un projet ambitieux : une liaison du réseau électrique belge au réseau anglais. Et cela passe par des kilomètres de câbles installés au fond de la mer du Nord. Lucie Dendooven.
Texte du journaliste:
On vous parle maintenant d'un projet ambitieux: Nemo, un nom qui vous évoque sans doute l'oeuvre de Jules Vernes. Et nous n'en sommes pas très loin puisque ce projet permettra de relier d'ici 2019 le réseau électrique belge à celui de Grande-Bretagne. Comment ? avec130 kilomètres de câbles presque entièrement immergés au fond de la mer du nord. Et vous allez le voir, le projet est déjà très avancé
Les falaises de Ramsgate en Grande-Bretagne. C'est ici que tout commence. Ces câbles tirés sur la plage seront bientôt immergés par 50 mètres de fond. Ils devront parcourir 130 kms entre les côtes anglaises et la côte belge. C'est dire s'ils ont intérêt à être solides:
Trop court !!!
En gros ça fait des tonnes de cables à acheminer et à poser dans l'eau. Mais ça n'a pas découragé les concepteurs du projet, un consortium rassemblant le belge Elia et le britannique National Grid. Ensemble, ils ont mis au point un système ingénieux digne de 20. 000 lieues sous les mers:
de 48 à 53
Ensuite, ce petit sous-marin prend le relais. C'est lui qui creuse une tranchée de trois mètres de profondeur pour ensevelir le câble. 59 kms sont déjà ensevelis aujourd'hui. Coût estimé des travaux : 660 millions d'euros. Mais les consommateurs ne déboursent pas un euro:
de 1'15 à 1'23
Et le projet pourrait rapporter gros à l'avenir. Il permettra d'améliorer l'approvisionnement en électricité des deux pays
de 1'34 à 1'49
Mais ce spécialiste de l'énergie craint que le consommateur belge ne soit lésé dans un premier temps
de 1'59 à 2'14
Une critique que ne réfutent pas les promoteurs du projet. Cependant,
FIN
ils sont persuadés qu'à long terme l'interconnectivité des réseaux électriques diminuera le prix moyen de l'électricité en Europe.

Détail

Vidéos d'info

Extraits

Liens promotionnels