Namur Matin : Namur Matin sur Auvio

tous les sites
Du miel à gogo !

Vivacité - Régions

Du miel à gogo !

Namur Matin

  • 1 min 5 s

La récolte s’annonce généreuse.

Cette année, les abeilles nous offrent une magnifique récolte de miel.
Comment expliquer cela ? Pour certains, ce serait dû à la baisse de l’activité humaine en raison du confinement. Il y a certainement un peu de cela. Mais d’autres paramètres sont à tenir en compte. Pour Adalia, (l’ASBL s'adresse aux particuliers pour les sensibiliser aux dangers des pesticides et à leurs effets néfastes sur l’environnement et la santé humaine), un facteur précis a joué un rôle clef pour atteindre cette belle production. Arnaud Desset coordonne la campagne la "Quinzaine des abeilles et des pollinisateurs" qui se tient en ce moment : " il faut plus probablement chercher du côté des conditions météos plutôt favorables en ce début d’année. C’est-à-dire, un hiver très doux, suivit d’un printemps relativement chaud. Cela a permis à pas mal de fleurs de se développer assez tôt et de permettre aux abeilles d’être très en forme dès le début de l’année pour produire beaucoup de miel. "

Une belle récolte, c’est une très bonne nouvelle pour les amateurs de miel
Mais l’effort doit continuer pour offrir un contexte favorable aux abeilles ainsi qu’aux pollinisateurs. " Les abeilles, mais également une multitude d’autres insectes, tels que les papillons et les syrphes, transportent le pollen de fleurs en fleurs, ce qui permet la reproduction de nombreuses plantes. On les appelle les pollinisateurs. Sans eux, pas de haricot, tomate, potiron... Plus de 85% des fruits et légumes ne peuvent se développer sans leurs actions et disparaîtraient des rayons de magasins, de nos frigos et de nos assiettes. Une disparition totale aurait de graves conséquences écologiques et économiques. La pollinisation naturelle est estimée à 153 milliards d’euros chaque année au niveau mondial. ", peut-on lire sur le site https://www.abeillesetcompagnie.be/

Vous pouvez, de manière individuelle, apporter votre pierre à l’édifice et aider les insectes si vous avez un jardin. Arnaud Desset : "C’est assez simple, essayez d’avoir un jardin naturel. Evitez de trop le structurer. Laissez la végétation spontanée venir. Laissez aussi quelques point d’eau. Il y a par ailleurs quelques aménagements que vous pouvez effectuer en construisant par ex, un hôtel à insectes. "



Vous souhaitez agir ? La Quinzaine des Abeilles et des Pollinisateurs se déroulera jusqu’au 30 mai.

Envoyez une photo et une description de vos réalisations, donnez des idées à d'autres, et recevez un cadeau de la part d'Adalia 2.0 pour découvrir plus en profondeur le monde des pollinisateurs ! (éventails de reconnaissance, posters, graines,etc.) https://www.abeillesetcompagnie.be/fr

Détail

Liens promotionnels