Des Argentins se font débaptiser après le "non" pour la légalisation de l’IVG - Brut. -...

tous les sites
Des Argentins se font débaptiser après le "non" pour la légalisation de l’IVG

Des Argentins se font débaptiser après le "non" pour la légalisation de l’IVG

Brut.

  • 54 s

Se “débaptiser”, c’est ce que font actuellement des centaines d’Argentins.

Ils veulent être exclus de l’Église catholique pour protester contre le refus du Sénat de légaliser l’avortement. Les militants pro-IVG qui demandent leur apostasie, souhaitent que l’Église ne les comptent plus parmi ses membres. Ce mouvement a été lancé par la “Coalition Argentine pour un État Laïc”. Ils reprochent à l’Église d’avoir fait pression sur les sénateurs argentins et visent notamment le pape François.

En juin 2018, il a notamment affirmé : “Au siècle passé, tout le monde se scandalisait de ce que faisaient les nazis pour purifier la race. Aujourd’hui on fait la même chose, mais avec des gants blancs.”

En Argentine, le catholicisme est reconnu comme religion d’État et 76 % de la population se considère comme catholique.

Détail

Brut.

Liens promotionnels