L'info culturelle : Vassilis Alexakis avait obtenu le prix Médicis en 1995 pour La Langue maternelle. sur Auvio

tous les sites
Décès de l'écrivain Vassilis Alexakis

Musiq3 - Culture

Décès de l'écrivain Vassilis Alexakis

Vassilis Alexakis avait obtenu le prix Médicis en 1995 pour La Langue maternelle.

  • 13 min

L'écrivain franco-grec Vassilis Alexakis est mort lundi à l'âge de 77 ans. Il était né à Athènes le 25 décembre 1943 et il était arrivé en France à l’âge de 17 ans à la faveur d’une bourse d’études ll avait étudié le journalisme à l’Ecole Supérieur de Journalisme à Lille. Devenu journaliste au Monde et à la Quinzaine littéraire, il avait collaboré également à l’émission Des Papous dans la tête sur France Culture.

L’auteur a écrit une vingtaine de romans. Le premier opus, Le sandwich, avait paru en 1974. L'un de ses derniers romans, Ap. J.-C., avait reçu le Grand Prix du roman de l'Académie française en 2007.
Vassilis Alexakis avait obtenu le prix Médicis en 1995 pour La Langue maternelle, en même temps qu'un autre auteur devenu francophone, le Franco-Russe Andréï Makine, pour Le Testament français.

La langue maternelle est une réflexion sur les origines. L’auteur revient en Grèce alors que sa mère est décédée. La Grèce moderne entretient une relation avec l’antiquité qui est glorifiée, mais le passé est ici mis à l’épreuve du temps. L’écrivain, sans pour autant renier l’héritage, fait une mise au point sur son pays plongé dans un brouillard qui empêche de considérer la Grèce dans le temps présent.

Vassilis Alexakis, au micro de Pascal Goffaux. Archives 1995.

Détail

Extraits

Bonus

Chargement ...