Dans les coulisses de Climax, le festival bordelais 100 % écolo - Brut. - 13/09/2018

tous les sites
Dans les coulisses de Climax, le festival bordelais 100 % écolo

Dans les coulisses de Climax, le festival bordelais 100 % écolo

Brut.

  • 4 min

Brut s’est rendu à Bordeaux au festival Climax, un festival 100 % dédié à la cause climatique. Reportage.

Nous sommes accueillis par Jean-Marc Gansille, l'un des organisateurs de Climax, un festival hébergé à Bordeaux dans une ancienne caserne de pompier abandonnée et reconvertie en éco-lieu. D’emblée, notre hôte nous explique qu’ici "tout est carrément recyclé". Le festival est en partenariat avec Emmaüs ce qui permet de récupérer des vieux canapés, des vieilles planches "qui servent à faire le bar" et bien d’autres matériaux pour se restaurer et "se poser".

Mais attention, au-delà de l’aménagement du festival en lui-même, il faut également veiller à limiter l’énergie consommée. Jean-Marc Gansille nous assure alors : "Ici, à Darwin, elle est 100 % renouvelable et une grosse partie d'entre elle est produite sur le site". Pour cela, le lieu dispose d’un toit équipé de 480 mètres carrés de panneaux photovoltaïques qui alimentent le site et notamment le vortex qui sert de gigantesque boule à facette.
Nous continuons notre visite au milieu des tags et autres fantaisies artistiques. Toilettes sèches, tri sélectif attentionné et une restauration totalement bio et locale… Rien n’est laissé au hasard. Même la bière est brassée à 100 % avec de l’énergie renouvelable et est brassée à 200 mètres du festival.
Et la surprise lorsque nous avons envie de manger : tout est 100 % végétarien. Un choix que Jean-Marc Gansille qualifie "d’audacieux" et de "très exigent". "L’année dernière, 27 000 festivaliers ont dégusté 22 000 repas 100 % végétariens, 100 % bios également et majoritairement locaux", explique l’organisateur.

Durant 4 jours, le festival accueille des expositions, des concerts comme celui d'Étienne de Crécy ainsi que des conférences sur l'écologie comme celle de la célèbre primatologue Jane Goodall.
Chaque année, le Climax aborde ainsi un thème en lien avec la transition écologique comme l’année dernière où le débat portait sur "l’effondrement de la biodiversité". Pour Jean-Marc Gansille, il s'agit d'un thème important et "d'actualité". En effet, [l’effondrement de la biodiversité] c'est "un thème d'actualité qui menace les conditions même de notre survie sur Terre en tant qu'espèce humaine".

Détail

Brut.

Liens promotionnels