Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Comment conserver fruits et légumes ?

Vivacité - Lifestyle

Comment conserver fruits et légumes ?

Vivre ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 4 min 15 s

Notre séquence en collaboration avec l'asbl Ecoconso 
"Pour manger de saison… hors saison, j’utilise des méthodes de conservation. Là en ce moment, c’est très riche côté cuisine car c’est le moment où se croisent les fruits et légumes d’été et ceux d’automne. Donc on a énormément de choix.  On profite que tous ces produits sont disponibles localement, en quantité et pleins de saveurs. C’est parfait pour utiliser les productions du jardin qu’on a en trop. Ou pour les trouver à bon prix sur les étals des producteurs" nous précise Ann Wulf 

Il existe de nombreuses méthodes pour conserver les fruits et légumes.  "La 'bonne vieille conserve' a l’avantage d’assez bien garder le goût des aliments donc c’est parfait pour le coulis de tomates dont je vous parlais. Par contre, comme elle nécessite une cuisson longue et à température élevée, elle détruit beaucoup les vitamines et consomme pas mal d’énergie" 

Il y a  aussi les classiques :

" Ne rien faire ". De nombreux fruits et légumes qui se conservent tout seuls pendant quelques semaines, voire quelques mois. Soit en terre, soit à température ambiante ou en clayette à la cave.
La congélation. Là aussi ça consomme de l’énergie, par contre ça conserve plutôt bien les vitamines. Petite astuce si vous comptez congeler des légumes pour " longtemps " : blanchissez-les d’abord, ça enlève un peu de vitamines au début mais ça aide à en garder plus sur la durée.
Conserver dans le sel. On fait ça depuis la nuit des temps.
Avec du sucre. Vive les gelées, confitures, sirops, fruits confits…
Avec de l’alcool, pour faire des liqueurs par exemple.
Avec de l’huile
Ou encore dans le vinaigre
Lacto-fermentation
"C’est vraiment extraordinaire car c’est la seule méthode qui ajoute plus de vitamines qu’il n’y en avait au départ ! En plus, elle est facile à réaliser et elle ne nécessite pas d’énergie, si ce n’est le travail du cuisinier. En gros, on va pilonner des morceaux de légumes avec du sel et les laisser fermenter dans leur propre jus (ou avec un peu de saumure pour les légumes peu juteux), dans des bocaux à température ambiante. Ça va générer du gaz, qui s’évacue tout seul si on a utilisé un bocal avec une rondelle de caoutchouc. Si on utilise un bocal à visser et alors, après 1 semaine, il faut qq fois dévisser d’un quart de tour le temps que le gaz s’échappe. Le but c’est de laisser le CO2 s’échapper complètement avant de stocker les bocaux. C’est même amusant à faire. Par contre, ça modifie fort le goût car les légumes développent un saveur plus acide. Donc personnellement, je ne les mange pas seuls mais je les mélange à des légumes frais, par exemple dans une petite salade d’hiver". 

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels