Vivre ici Namur-BW-Luxembourg : Vivre Ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon sur Auvio

tous les sites
Comment avoir un verger synonyme de biodiversité

Vivacité - Lifestyle

Comment avoir un verger synonyme de biodiversité

Vivre Ici Namur, Luxembourg et Brabant wallon

  • 6 min

Vous possédez un verger ou du moins quelques arbres fruitiers et vous souhaitez tout savoir sur leur taille... 
Sachez déjà une chose primordiale : du 15  avril au 15 aout  PAS DE TAILLE !  Laissez les oiseaux nicher !  

Sachez également que l'on distingue deux groupes d'arbres à fruits : les arbres à pépins et les arbres noyaux.  Chaque groupe a des types de formations de bourgeons différents avec des développements caractéristiques donnant lieu à des croissances différentes .  

Concernant les arbres à pépins (pommier, poirier, cognassier, figuier..) la période de taille se situe en hiver, hors période de gel. 

Concernant les arbres à noyaux (pêcher, prunes, cerisier, noyeux, abricotier..) donnez la préférence de taille en aout ou septembre.
  Planter les arbres fruitiers et puis ne plus les suivre n’est pas une bonne idée. Il faut s’y intéresser. À votre retour du travail, prendre le temps d’aller jeter un œil auprès des arbres et agir rapidement, est idéal : là, une ligature s’est détachée, ici une blessure est à gratter, des feuilles abritent des chenilles qu’il faut écraser, il y a trop de fruits,… Il est aussi indispensable de tailler à la plantation en supprimant les branches non sélectionnées selon la forme choisie et en raccourcissant celles conservées au-dessus d’un bourgeon bien orienté vers l’extérieur de l’arbre. Par après, supprimer les branches qui poussent vers l’intérieur, trop à la verticale (ou si elles doivent être conservées, les incliner et les orienter correctement à l’aide d’une ficelle fixée au tuteur ou autre), celles qui se croisent, les blessées,… Progressivement, supprimer les charpentières en excès pour les étager, afin d’éviter qu’elles ne se gênent de trop, le tout en veillant à obtenir une forme équilibrée et aérée. Si après une intervention, beaucoup de gourmands apparaissent (fortes pousses à bois à la verticale), il s’agit d’une indication que vous avez taillé trop fort cette fois-là. Pour rattraper la situation, limitez-vous à en supprimer les plus " verticaux " et ceux situés sur le dos des branches, durant l’hiver, puis une autre partie au cours de l’été (ainsi que les nouvelles repousses verticales). Favorisez ceux qui penchent jusqu’à leur mise à fruit, ils seront alors ralenti dans leur croissance.
Dans un verger, des éléments naturels annexes peuvent être créés, entretenus et/ou favorisés afin de développer un maillage écologique diversifié propice au plus grand nombre d’espèces. On citera comme éléments majeurs :

1. les haies vives de fruitiers (cornouillers, aubépines, sureaux, prunelliers, troènes…) ;

2. les bandes fleuries fauchées une fois, ou au maximum deux fois, par an selon un cycle de rotation afin de conserver des bandes refuges pour la faune. Le foin sera exporté du site, ou mieux, sera entreposé en un tas de foin alimenté avec les foins des fauches ultérieures.

3. les zones humides comme des mares, des flaques, des fossés… permettent à une flore et une faune aquatique spécialisées de coloniser le verger. Grenouilles, crapauds, tritons, libellules s’inviteront rapidement sur votre terrain.

4. la pose de nichoirs et de refuges pour la faune comme des nichoirs pour oiseaux et abeilles solitaires.

Détail

Liens promotionnels