C'est vous qui le dites : sur Auvio

tous les sites
C'est vous qui le dites

C'est vous qui le dites

Séquences 0 / 5
  • Vos commentaires sur Facebook
    Vos commentaires sur Facebook
    - Vos commentaires sur Facebook C'est vous qui le dites
  • Jan Jambon tente de commander des vaccins juste pour la Flandre
    Jan Jambon tente de commander des vaccins juste pour la Flandre
    - Jan Jambon tente de commander des vaccins juste pour la Flandre C'est vous qui le dites
  • Un coiffeur de Liège appelle à rouvrir de force le 1er février
    Un coiffeur de Liège appelle à rouvrir de force le 1er février
    - Un coiffeur de Liège appelle à rouvrir de force le 1er février C'est vous qui le dites
  • Y a-t-il un problème avec nos démocraties ?
    Y a-t-il un problème avec nos démocraties ?
    - Y a-t-il un problème avec nos démocraties ? C'est vous qui le dites
  • L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs
    L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs
    - L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs C'est vous qui le dites

Vivacité - Talk show

C'est vous qui le dites

  • 1 h 29 min

Ce matin, il y a 3 débats dans "C'est vous qui le dites" :

Jan Jambon, le ministre-président flamand, a tenté de commander en direct des doses de vaccins à Pfizer uniquement pour la Flandre. Sa démarche a été critiquée par plusieurs personnalités francophones car les commandes et la répartition ont été délégués à l'Europe afin d'éviter une concurrence déloyale entre les pays. Le cabinet de Jan Jambon a tenu à préciser que le contact a été pris avec Pfizer, qui n'a pas répondu favorablement d'ailleurs, simplement pour signaler que la Flandre était candidate pour acheter des vaccins, sans vouloir contourner le Fédéral ou l'Europe. Pour obtenir plus de doses, vous validez la démarche ? /
Un coiffeur de Liège appelle dans un message posté sur les réseaux sociaux tous les collègues actuellement fermés ainsi que les restaurateurs et autres professionnels concernés à ouvrir leurs portes dès le 1er février. Il explique ce matin dans les éditions de Sudpresse qu'il n'en appelle pas à la révolution mais à la solidarité car il ne sait plus comment se faire entendre. Il précise que s'il n'est pas suivi, s'il n'y a pas un effet de masse, il n'ouvrira pas seul. C'est de cette manière que les professionnels à l'arrêt doivent agir ?/
À tête reposée, revenons sur les événements de Washington où des Américains sont entrés de force au Capitole en hurlant qu'ils étaient chez eux. Depuis 2018 en Belgique et en France, les gilets jaunes ont multiplié les actions pour réclamer, entre autres, plus d'écoute de la population de la part du monde politique. Les personnalités politiques sont, elles, de plus en plus souvent la cible de messages de menaces ou d'insultes ces dernières années. Encore plus depuis le début de la crise sanitaire. Y a-t-il un problème avec nos démocraties ?/

Détail