C'est vous qui le dites : sur Auvio

tous les sites
C'est vous qui le dites

C'est vous qui le dites

Séquences 0 / 4
  • Vos commentaires sur Facebook
    Vos commentaires sur Facebook
    - Vos commentaires sur Facebook C'est vous qui le dites
  • Les commerces ont été fermés pour créer un électrochoc
    Les commerces ont été fermés pour créer un électrochoc
    - Les commerces ont été fermés pour créer un électrochoc C'est vous qui le dites
  • Déconfinement : le coup de gueule des coiffeurs interdits de rouvrir
    Déconfinement : le coup de gueule des coiffeurs interdits de rouvrir
    - Déconfinement : le coup de gueule des coiffeurs interdits de rouvrir C'est vous qui le dites
  • L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs
    L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs
    - L'expert du débat : Pas d'expert/Que des témoignages d'auditeurs C'est vous qui le dites

Vivacité - Talk show

C'est vous qui le dites

  • 1 h 29 min

Ce matin, il y a 3 débats dans "C'est vous qui le dites" :

Les propos de Frank Vandenbroucke, ministre de la Santé, font polémique ces dernières heures. Si les magasins non-essentiels ont été fermés, c'est parce qu'il fallait une mesure choc et provoquer un électrochoc au sein de la population. Attaqué de toutes parts, le ministre de la Santé a précisé dans un communiqué que cette décision avait été prise en concertation avec le Celeval - la Cellule d'évaluation - dont 16 membres sur 18 approuvaient la mesure. Fermer pour créer un électrochoc, c'est la bonne méthode ? Vous pouvez l'entendre ?/
Les salons de coiffure font partie des commerces qui restent encore portes closes alors que les magasins accueilleront à nouveau des clients aujourd'hui. Certains se lancent dans une communication sur les réseaux sociaux en posant nus pour expliquer que le gouvernement les met « à poil ». Hier, dans le JT, un coiffeur - qui espérait rouvrir et qui avait décoré son salon aux couleurs de Noël - enlevait alors toutes ses installations non sans cacher sa déception. Cette étape du déconfinement est-elle trop injuste ?/
Stéphane Pauwels, dont le procès s'est terminé il y a quelques jours, explique dans La DH de ce matin que ces derniers mois, il a pleuré tous les jours tellement la pression était forte, qu'il était médiatisé presque quotidiennement avec un impact fort sur ses proches. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a décidé de ne pas faire appel ; pour ne plus être au cœur de l'actualité pendant encore de nombreux mois. Y a-t-il des procès trop médiatisés ?/

Détail

Extraits

Chargement ...