Cyclisme : plus de vidéos : Critérium du Dauphiné sur Auvio

tous les sites
Bulens après la 1ère étape du Dauphiné : "Van Moer va remporter de très belles victoires dans sa carrière"

RTBF Sport - Cyclisme

Bulens après la 1ère étape du Dauphiné : "Van Moer va remporter de très belles victoires dans sa carrière"

Critérium du Dauphiné

  • 3 min 5 s

Brent Van Moer a cartonné ce dimanche en remportant la première étape du Critérium du Dauphiné en solitaire au terme d’une échappée de 179 kilomètres. Une magnifique performance du coureur belge qui ne présage que du bon pour la suite de l’épreuve selon notre consultant Gérard Bulens : "Il n’a que 23 ans, c’est un jeune coureur. On sait qu’il est bon au contre-la-montre donc on savait qu’il pouvait résister. Mais après une échappée de 179 kilomètres dans un parcours difficile, on a vu qu’il ne pliait pas dans les ascensions. C’est intéressant pour la suite de ce Dauphiné".

Notre consultant, visiblement sous le charme de Van Moer, va encore plus loin dans ses propos : "Je ne doute pas qu’il va remporter de très belles victoires dans sa carrière. Je pense que c’est le début d’une vraie carrière professionnelle. Il peut s’inspirer de Thomas de Gendt car il vient de démontrer aujourd’hui qu’il pouvait mener à bien une grande échappée comme faisait Thomas par le passé. Je pense que Brent a un tempérament différent et que son but est de gagner des courses".

Gérard Bulens a ensuite passé à la loupe les performances de deux anciens vainqueurs du Critérium du Dauphiné : Geraint Thomas et Chris Froome. "On a vu l’équipe Ineos très forte dans le final, montrant qu’elle était l’équipe favorite. Thomas doit être prudent car c’est un coureur malchanceux à qui il peut arriver n’importe quoi. Il a tout intérêt à courir à l’avant. Il sera un des favoris du Tour de France donc il faut bien le protéger".

"Chris Froome lui va devoir se battre dans le Dauphiné pour défendre une place dans l’équipe Israel Cycling au Tour. On n’a pas vu un grand Froome aujourd’hui. Il se battait pour rester à l’avant mais dans la dernière ascension il était obligé de se laisser glisser vers la fin du peloton. Il doit encore progresser pour avoir l’ambition d’être au départ du Tour", conclut notre consultant Gérard Bulens.

Détail