Bruxelles, le Grand Mix : Capitale multiculturelle et métissée sur Auvio

tous les sites
Bruxelles, le Grand Mix

Histoire

Bruxelles, le Grand Mix

Capitale multiculturelle et métissée

  • 53 min

Bruxelles : une capitale multiculturelle et métissée. 183 nationalités y habitent ou cohabitent. Deux tiers de la population n'a pas de référence belgo-belge et dans 61 % des familles à Bruxelles, on parle plusieurs langues à la maison. Le visage de la capitale a changé en un demi-siècle. Fin des années 60 encore, Bruxelles était une capitale belgo-blanche. La preuve avec la photo de classe de 1968 prise à l'école Saint-Antoine d'Etterbeek sur laquelle apparaît le réalisateur à l'âge de 9 ans. Sous forme d'enquête/ reportage Philippe Cornet part à la rencontre des étrangers, immigrés et autres Belges d'adoption croisés à l'école, à l'université et ensuite dans sa vie privée et professionnelle de journaliste-réalisateur depuis les années 1980. On y croise quelques personnes médiatisées et des musiciens comme Marie Daulne, née au Congo d'un père belge et d'une mère africaine, devenue la chanteuse des Zap Mama et qui raconte sa première et difficile journée à l'école bruxelloise. On rencontre aussi Dick Annegarn, citoyen hollandais et fils d'un traducteur à la Communauté Européenne naissante, qui a grandi à Bruxelles dans les années 1960, ville qu'il sent alors comme " silencieuse et violente ". Ou encore Benny B et Daddy K que le réalisateur avait filmés en 1991 pour l'émission Strip-Tease, retrouvés à l'été 2017 à Bozar à l'occasion d'une expo sur le hip hop belge et qui parlent bien du métissage apporté à Bruxelles par ce mouvement. Ce métissage typiquement bruxellois est aussi disséqué par Patrick Wallensn, le patron du Festival Couleur Café ou Marc Hollander, patron du label Crammed Discs qui a accueilli, entre autres, Zap Mama. Aux côtés de ces personnes publiques, le documentaire croise la route d'autres personnages aux origines multiples comme David, chilien réfugié politique de 1974 ou Emiel, anversois d'origine qui a ouvert une galerie au centre de Bruxelles, là où se croisent vieux belges, immigrés, et bobos-artistes. On fait la connaissance aussi de Michèle, une belge aux parents congolais qui raconte sa difficile quête d'appartement et de job dans les années 1980 ; de Nina, jeune danoise qui a grandi à côté de la ville avant de revenir terminer ses études médecine à Bruxelles ou encore Chinara demandeuse d'asile venue d'Azerbaïdjan. Tout cela s'est composé comme un puzzle subjectif, une ville en mouvement constant, sous l'œil critique du philosophe Eric Corijn, qui restitue quelques moments-clés de l'histoire de Bruxelles ce dernier demi-siècle. Ce témoignage à la première personne croise l'année Mixity 2017, initiative politique et citoyenne de la Ville et de la Région de Bruxelles qui se penche via de multiples célébrations citadines, sur la nature composite de la capitale de l'Europe, seconde ville métissée au monde dans les chiffres. Première et laboratoire du XXIe siècle en réalité. Production : The Cut Company en coproduction avec la RTBF et Visit.brussels

Détail

Chargement ...
Liens promotionnels