Archives Sonuma - 1789 - La révolution française en Belgique (49/200) - 17/03/2017

Retour en arrière × Vider le champs
Archives Sonuma

Archives Sonuma

1789 - La révolution française en Belgique

  • 27 minutes

Disponible encore

Vous aimez Archives Sonuma ?

Ajouter cette émission à vos favoris et soyez tenu au courant des nouveaux épisodes.

Emission réalisée en 1989.
La révolution française en Belgique en 1789 racontée par Jo Gérard.
C'est sur la personnalité du général Dumouriez, commandant en chef des armées françaises du Nord sous Napoléon, que s'attarde notre historien au début de l'émission.

Charles François Dumouriez gagne avec Kellermann la bataille de Valmy contre les Prussiens, puis celle de Jemappes contre les Autrichiens et occupe la Belgique.

II appartient à la bourgeoisie idéaliste.
II est apprécié par la Belgique. Ainsi, il reçoit les clés de la ville de Bruxelles des mains du bourgmestre, mais il les refuse.

A peine installé, il se rend compte des abus qui sont faits par les commissaires de la République. Ceux-ci rançonnent la population belge.

Dumouriez s'indigne de cette situation et emprisonne deux commissaires de la République à la Porte de Hal. II veut créer une République belge indépendante.

Saboté à Paris, il échoue. En même temps, il essuie plusieurs défaites militaires à Neerwinden, Louvain. Accusé de trahison, il finit par passer à l'ennemi.

A Fleurus, en 1794, les Français reprennent la Belgique et ils l'occuperont jusqu'en 1814.

De 1794 à 1799, la Belgique vit des heures tragiques.

En 1794, on détruit les abbayes et on va même jusqu'à démolir la cathédrale gothique Saint Lambert à Liège.

Tous les curés belges doivent prêter un serment de haine à la royauté.

La République établit également la conscription c'est-à-dire que les jeunes doivent servir dans l'armée.

En 1798 éclate la guerre des paysans. Quarante milles Belges se soulèvent sous l'égide d'anciens officiers qui sont des militaires très compétents.
Ils prennent plusieurs villes. Malgré leur détermination et leur courage, la révolte est réprimée à Hasselt en 1798.
DOCUMENHAIRES
Jo Gérard n'oublie pourtant pas de souligner certaines réformes instaurées en Belgique par la République française et Napoléon : le système métrique, le code Napoléon, la division de la Belgique en neuf provinces. Au niveau judiciaire, le système actuel est toujours celui instauré par la République française.

Néanmoins, la fiscalité, elle, n'a pas été une réussite puisque le Belge, payait en moyenne, dix fois plus d'impôts que sous l'ancien régime.

Napoléon va également créer les lycées impériaux. Lors de ces cours, on enseigne aux jeunes le respect de la monarchie et des principes républicains. Cela va produire de jeunes monarchistes républicains qui constitueront l'Etat belge de 1830.

Détail

Prochain direct

à 11h38 sur La Trois

Archives Sonuma

Destination le monde - Le Cameroun

Vous aimeriez aussi

Archives Sonuma

Archives Sonuma
Archives Sonuma
70min 36s Plus tard

Archives Sonuma

Le club de l'Europe - Jacques Delors, le parcours du combattant

Archives Sonuma
Archives Sonuma
42min 57s Plus tard

Archives Sonuma

Portrait en deux tableaux - "Anonyme du xxè siècle" Serge Creuz - 2: L'espace éphémère

Liens promotionnels