Archives Sonuma - L'empire du milieu (2ème partie) (693/999) - 14/10/2016

Retour en arrière × Vider le champs
Archives Sonuma

Archives Sonuma

L'empire du milieu (2ème partie)

  • 59 minutes

Reportage réalisé en 1987.
En 1987 encore, et plus que jamais, il est essentiel pour tout chinois de savoir écrire et connaître sa langue maternelle. Présents dans la vie de tous les jours, les signes chinois ornent aussi bien les boîtes aux lettres, les enseignes lumineuses, les panneaux de signalisation que les cartes à jouer.

A la fin des années 50, s'est amorcée une lutte contre l'analphabétisation.
Mao décida de simplifier les caractères, déclarant que l'écriture devait être unificatrice plutôt qu'un handicap à l'ouverture vers le monde. Mais le mouvement ne se développa pas comme prévu. L'écriture PIN YIN, en caractères latins, reste très peu utilisée, bien que d'un grand secours pour les étrangers et pour les télégrammes.

Isolante, monosyllabique et concise, la langue chinoise reflète parfaitement la structure de la pensée orientale. Les chinois préfèrent traduire le sens d'un mot que d'en transcrire le son. "Ordinateur", en chinois, par exemple, se traduit par "cerveau électrique".

II existe environ 8O.0OO caractères chinois dont certains n'ont été utilisés qu'une seule fois dans des textes très anciens. En connaître 10.000 est déjà un exploit d'érudit. Les machines à écrire courantes fonctionnent avec 7.000 caractères.

Esthétiques, les caractères chinois font l'objet d'un art particulier que l'on appelle la calligraphie. Contrairement à ce que l'on imagine, les bons calligraphes sont ceux qui s'éloignent le plus du caractère original. Ce qu'on apprécie dans cet art, c'est le trait du pinceau, la ligne concise. II y a des règles bien précises dans cette transcription comme des contraintes sur l'épaisseur de l'encre, sur la qualité du pinceau ou sur le grain du papier.

Autre forme d'art, l'Opéra de Pékin est devenu le théâtre traditionnel le plus représentatif de Chine. II combine avec souplesse et naturel, la musique, le chant, la déclamation, la danse, l'acrobatie, le combat stylisé. Opéra symbolique, le lieu de l'action est entièrement suggéré par le seul jeu des acteurs, ainsi que par le déroulement de l'histoire. Ce sont les instruments à cordes et à vent qui accompagnent les chants, les percussions qui soutiennent l'action.

Sur le plan architectural, nous verrons également au cours de cette émission, des images de la grande muraille de Chine, les temples de Lhassa au Tibet et de Chengde au Nord de Pékin, des pagodes ornées de dragons, la Cité Interdite.

Nous ferons un tour du côté de l'observatoire de Pékin où sont réunis de nombreux instruments de mécanique céleste : cadran solaire, sismoscope et autres instruments précis d'astronomie.

Détail

Prochain direct

à 14h58 sur La Trois

Archives Sonuma

Jazz pour tous - International jazz quintet - Bobby Jaspar, René Thomas

Vous aimeriez aussi

Archives Sonuma

Archives Sonuma
Archives Sonuma
53min 32s Favoris

Archives Sonuma

A suivre - La route d'El Naïm ou la route de la félicité

Liens promotionnels