Exposition André Kertész au Musée de la Photographie à Charleroi.

tous les sites
André Kertész, Marcher dans l'image, au Musée de la Photo à Charleroi
L'info culturelle

Musiq3 - Culture

André Kertész, Marcher dans l'image, au Musée de la Photo à Charleroi

L'influence su Leica sur l'expérienc de la vision.

  • 11 min

Le Musée de la Photo à Charleroi présente une exposition consacrée à André Kertész sous le titre, Marcher dans l’image, produite, entre autres, par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, en France, qui conserve ses pellicules originales. En 1984, le photographe avait légué à la France ses négatifs et ses diapositives ainsi qu’un ensemble de tirages de lecture et de planches-contacts.

André Kertész, né à Budapest en 1894, vit à Paris entre 1925 et 1936 avant de s’installer à New York où il décède en 1985.

Le « père de la photographie au 24 x 36 mm » découvre le Leica en 1929-1930 et adopte son usage à partir de 1933. L’appareil portatif l’accompagne dans ses flâneries parisiennes. Il marche derrière son boîtier. Il capte le mouvement des passants. Il refuse la scène anecdotique. Il enregistre la chorégraphie des déplacements et restitue l'intégration de l'humain dans le paysage urbain, en un parfait équilibre. Un équilibre que la vie offre a regard attentif. Apprivoisant le Leica, André Kertész renouvelle son art de la prise de vue.

L’historien Cédric de Veigy, commissaire de l’exposition, a reconstitué l’historique des prises de vue de 1931 à 1936 en rassemblant les différents fragments d’un moment photographique afin de déterminer les postures du photographe. L’exposition réunit plusieurs prises de vue d’une même scène captée sous des angles différents. L’œil du spectateur pénètre le regard du photographe et partage l’expérience de sa vision.

Cédric de Veigy est au micro de Pascal Goffaux

Détail