Alors on change ! : Alors on change - Laura Delfosse sur Auvio

tous les sites
Alors, on change !

Tipik - Lifestyle

Alors, on change !

Alors on change - Laura Delfosse

  • 29 min

L'automne, c'est la terre qui s'endort. Un moment propice pour aller à la rencontre d'agriculteurs et de maraîchers qui ont changé de modèles, c'est le plat principal au menu de ce nouveau numéro d'Alors On Change. C'est A la source, chez Laura Delfosse, à Redu que nous avons rendez-vous. De la ferme laitière familiale où ses parents ont trimé sans être rémunérés décemment, à la ferme de maraîchage complétée par les céréales, l'élevage de quelques bovins et porcs, un parcours de 10 ans qui a porté ses fruits parce qu'avant tout, Laura avait accès à la terre. C'est pour les jeunes qui veulent se lancer en agriculture que Laura s'inquiète. Dans la région de Mons, Jean-Pierre Estievenart est en train de relever le pari du maraîchage, acceptant de gagner 5 à 6 euros de l'heure pour produire des légumes de qualité sur une toute petite surface qu'il loue. Sa force, un réseau de consommateurs fidèles mais aussi un vrai partenariat avec un restaurateur fou de légumes et passé maître dans l'art de les conserver. Il permet à Jean-Pierre d'écouler toute sa production en fonction de ce que la terre cultivée par ses soins a à offrir. A Ciney, c'est la coopérative Cocoricoop qui se coupe en 4 pour offrir, via sa plateforme de vente en ligne, une nourriture saine et locale à ses clients en rémunérant les agriculteurs et artisans de la région à un prix juste, celui qu'ils fixent. Pas moins de 200 bénévoles et 4 employés assurent la logistique pour composer et acheminer les commandes vers 7 points relais. Bien manger et changer le monde, c'est le slogan de la coopérative, un pari gagnant pour Robin Guns qui est à la tête de cette coopérative. Retour dans les Pyrénées où " Julien des bois ", jeune tournaisien rêvant d'autonomie en pleine nature s'est installé il y a 10 ans. Parfaitement intégré dans la région, il a noué de vraies amitiés et vit avec le moins d'argent possible, en choisissant le troc aussi souvent que possible. Changer de modèles, c'est pour Pablo Servigne une nécessité. Théoricien de la collapsologie, étude de l'effondrement en cours de notre société, il nous ouvre les yeux sur les catastrophes que nous allons devoir affronter comme le prédisent de nombreux scientifiques et nous invite à préparer l'après effondrement dès aujourd'hui avec une arme redoutable : l'entraide. Et enfin, en cette période où le coronavirus nous oblige à utiliser de nombreux produits désinfectants, François nous propose ses bons plans pour éviter les accidents. Alors On Change, c'est sur Tipik ce 19 novembre et sur l'ensemble du réseau des télés locales. Gwenaëlle Dekegeleer vous attend pour partager une belle bouffée d'oxygène.

Détail

Extraits

Bonus

Chargement ...
Liens promotionnels