plus de sports : Tennis - Open d'Australie - Alizé Cornet sur Auvio

tous les sites
Alizé Cornet, sur l'éventualité d'entendre le nom de sponsors à la place des "out"

Sport

Alizé Cornet, sur l'éventualité d'entendre le nom de sponsors à la place des "out"

Tennis - Open d'Australie - Alizé Cornet

  • 48 s

L’Australian Open est le premier Grand Chelem de l’histoire à se dérouler sans aucun juge de ligne. L’être humain a été remplacé par la machine, le "Hawk Eye Live", mais les "out", les "fault", les "foot fault" peuvent toujours être entendus pendant les rencontres. Ces cris, qui interrompent les échanges, ont été préenregistrés avant le tournoi. Les voix que l’on entend sont celles de quelques héros australiens, des hommes et des femmes choisis pour leur générosité. Des pompiers, des sauveteurs, des ambulanciers, des bénévoles. L’arbitrage électronique coûte cher, mais pourrait se généraliser dans les plus grands tournois. Et il n’a pas fallu longtemps pour qu’une idée folle surgisse. Et si ces annonces étaient remplacées par des noms de sponsors ? Et si on ne criait plus "out", mais "Rolex" ? Cela paraît complètement fou, et même cauchemardesque, mais l’idée est vraiment dans l’air. Ben Figueiredo, le directeur du département "tennis" de la société "Hawk Eye" a accordé une interview à un journal australien, et il y a déclaré que "l’idée vaut le coup d’être explorée". Pas dans les plus grandes épreuves, mais dans les rendez-vous à la recherche d’un nouveau souffle financier. La joueuse française Alizé Cornet est interloquée...

Détail