Un air de vacances : Un Air de Vacances sur Auvio

tous les sites
Adrien Joveneau "Je paierais pour faire ce job !"

Vivacité - Divertissement

Adrien Joveneau "Je paierais pour faire ce job !"

Un Air de Vacances

  • 8 min

Notre séquence "people" ! Direction le sud de la Province de Luxembourg à la rencontre d'Adrien Joveneau en plein tournage ..

En vacances toute l'année !
"Je suis en vacances toute l'année avec le travail que je fais" confie Adrien Joveneau contacté par Stéphane Piedboeuf dans Un Air de Vacances. "Je vais vous dire un truc : je paierais pour faire ce job ! Et j'ai la chance tous les jours de faire des trucs nouveaux, de m'amuser comme un petit gamin. Je n'ai jamais vraiment l'impression de travailler. Ca c'est le bonheur absolu".

Adrien est actuellement dans un des plus beaux village de Wallonie, à Nobressart dans le sud Luxembourg.

"Je suis en train de tourner une émission, je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler, ca s'appelle le Beau Vélo de Ravel ! C'est un nouveau concept que l'on teste cette année, un Bo Vélo sans public, une espèce de "beau solo de Ravel" si vous voulez ! Je suis tout seul sur mon petit vélo, mais je rencontre plein de gens passionnants, ca c'est incroyable et c'est l'avantage, parce que moi j'essaie toujours de positiver. Evidemment le public me manque, c'est moins évident de le faire tout seul, c'est toujours plus gai quand on fait ca avec 4 ou 5000 personnes. Mais ce qu'il y a de bien quand on est tout seul, c'est qu'on s'arrête un peu où on veut, quand on veut et il se passe des choses imprévues. Au fil de mes ballades, je m'arrête dans une ferme, je m'arrête aux bords d'un cours, d'eau, je taille la bavette avec un pêcheur. Ici je suis sur la place de Nobressart et pour l'anecdote, je viens de faire l'interview d'une jeune chef coq, elle a 17 ans, elle s'appelle Laura et elle est sans doute la plus jeune chef coq de Belgique".

"Le nez dans le guidon, une course contre la montre"
"C'est très égoïste ce que je vais dire, mais moi qui suis toujours par monts et par vaux, ca m'a fait du bien ! C'est très personnel évidemment, d'être chez moi, je passer 100 jours sans prendre l'avion, en dormant dans le même lit (...) , d'être chez moi avec ma famille, ca m'a fait beaucoup de bien. Alors, évidemment il y a des côtés plus durs, j'ai pensé tous les jours aux personnes qui souffraient, qui étaient malades. On en a tous eu dans notre entourage. C'était un sentiment mitigé, de compassion évidemment, avec les personnes qui ont souffert, mais aussi quelque chose d'apaisant d'être chez soi, de ralentir le rythme. Je crois que dans nos vie on est toujours le nez dans le guidon, c'est toujours une course contre la montre. Ca fait du bien, même en dehors des vacances de parfois lever le pied".

Détail

Extraits

Chargement ...
Liens promotionnels