A Belgrade, embarquer dans une Yugo, pour remonter le temps - 18/06/2018

tous les sites
A Belgrade, embarquer dans une Yugo, pour remonter le temps

A Belgrade, embarquer dans une Yugo, pour remonter le temps

  • 2 min 9 s

"Rejoins-nous, camarade!": à Belgrade, les touristes peuvent embarquer dans une "Yugo" d'autrefois pour visiter un pays disparu et replonger dans une époque révolue à bord de cette voiture "vintage" emblème de l'ex-Yougoslavie. 

Destination branchée, Belgrade a accueilli en 2017 un million de visiteurs, dont 835.000 étrangers, selon les chiffres officiels.

La capitale de la Serbie est aussi un paradis pour les amoureux de vieilles voitures,  grandes américaines comme les Chrysler ou les Ford mais aussi guimbardes "Made in Yugoslavia", qui sillonnent encore par milliers les routes des Balkans.  

Jadis produites dans l'immense usine Zastava de Kragujevac (centre), il y avait la petite "Fica", la Zastava 101, et la "Yugo", laquelle a même eu droit aux honneurs de Hollywood, apparaissant dans une scène de la saga Die Hard, où l'acteur Bruce Willis incarne un policier aux méthodes musclées.

Comme lui, les touristes peuvent embarquer dans ces voitures aussi rustiques qu'emblématiques de la Yougoslavie de Tito, qui étaient bon marché, accessibles aux travailleurs de l'Etat communiste et exportées à l'époque dans 74 pays, comme l'Inde, l'Egypte mais aussi les Etats-Unis.

En lieu et place de courses poursuites sur les autoroutes de New York, le tour-opérateur Yugotour propose, moyennant 45 euros, un périple de trois heures pour découvrir "l'ascension et la chute d'une nation".  

Détail

info

Extraits

Bonus

Liens promotionnels