1000 jours dans l'Histoire : COMPLEXE ET PARADOXAL DANDY sur Auvio

tous les sites
1000 Jours dans l’Histoire

La Première - Histoire

1000 Jours dans l’Histoire

COMPLEXE ET PARADOXAL DANDY

  • 26 min

Nous sommes entre le 26 novembre et le 3 décembre 1863. Parcourons « Le Figaro », le quotidien français fondé 37 ans plus tôt. On peut y lire un recueil d’essais intitulé « Le peintre de la vie moderne ». Des textes qui traitent de l’artiste Constantin Guys, brillant chroniqueur de son temps, à travers son œuvre picturale. Le poète Charles Baudelaire y écrit : « … Le dandysme est un soleil couchant ; comme l’astre qui décline, il est superbe, sans chaleur et plein de mélancolie. Mais, hélas ! la marée montante de la démocratie, qui envahit tout et qui nivelle tout, noie jour à jour ces derniers représentants de l’orgueil humain et verse des flots d’oubli sur les traces de ces prodigieux Petit éloge de David Bowie - Le dandy absolu, Éditions François Bourin. Les dandys se font chez nous de plus en plus rares, tandis que chez nos voisins, en Angleterre, l’état social et la constitution (la vraie constitution, celle qui s’exprime par les Moeurs) laisseront longtemps encore une place aux héritiers de Sheridan, de Brummel et de Byron, si toutefois il s’en présente qui en soient dignes. »

Détail