1000 jours dans l'Histoire : L'IMAGE DES MIGRANTS FLAMANDS EN WALLONIE sur Auvio

tous les sites
1000 Jours dans l’Histoire

La Première - Histoire

1000 Jours dans l’Histoire

L'IMAGE DES MIGRANTS FLAMANDS EN WALLONIE

  • 26 min

Nous sommes en avril 1849. Voici ce que l’on peut lire dans « Le Hainaut », quotidien catholique montois : « tous les délits et les méfaits qui se commettent dans le pays leur sont attribués » De qui parle le journal ? Des Flamands ! Louis Gallez, médecin à Gilly, se souvient quant à lui, « qu’en 1847-1848 (…) époque de l’affreuse misère des Flandres, on vit notre bassin envahi par toute une population aux abois (…) C’est donc, ajoute-t-il, avec ce que j’appellerais le mouvement flamand que fut portée, à son comble, l’immoralité. Précisons qu’à Gilly, ces immigrés représentent, à l’époque, 21% de la population et se concentrent dans les corons célèbres pour leurs bagarres et saouleries dominicales. Toute la presse régionale va alors s’en émouvoir. Certains allant jusqu’à réclamer l’installation d’un poste de police, d’autres suggérant la nomination d’un vicaire flamand chargé de calmer ses compatriotes. Quelle étaient l’image de cet immigré flamand dans la culture populaire wallonne, c’est que nous allons observer, aujourd’hui.

Détail