1000 jours dans l'Histoire : MARIE-THÉRÈSE D'AUTRICHE: LE POUVOIR AU FÉMININ sur Auvio

tous les sites
1000 Jours dans l’Histoire

La Première - Histoire

1000 Jours dans l’Histoire

MARIE-THÉRÈSE D'AUTRICHE: LE POUVOIR AU FÉMININ

  • 27 min

Nous sommes le 20 octobre 1740, à Vienne. Quelques heures après la mort de l’empereur Charles VI, des suites d’un empoisonnement aux champignons. Une mort qui prend tout le monde de court. Sauf peut-être sa fille, Marie-Thérèse. Elle a du chagrin, bien sûr, mais cela ne l’empêche pas de suivre strictement le protocole et de recevoir les principaux responsables du pouvoir. Dans une lettre qu’il adresse à son frère, le comte Ferdinand-Bonaventura II Harrach écrit : « Elle était debout, s’appuyant contre la table avec le dos. Le duc était à sa gauche, éloigné à deux ou trois pas du coin de la table. Le grand maître a fait le compliment de condoléances au nom de tous et a souhaité un heureux règne à la nouvelle reine. Sur quoi elle a répondu, accablée de tristesse et avec sanglots entrecoupés ». Dès le 23 octobre sur les murs de la ville, on placarde alors l’annonce de la mort de Charles VI et la succession de sa fille ainée qui devient ainsi « régente de tous les royaumes ». Marie-Thérèse a 23 ans et elle va devenir l’une des femmes les plus puissantes de son siècle.

Détail

Liens promotionnels