RTBFPasser au contenu

Economie

Zone euro : l'inflation bat un nouveau record en janvier à 5,1%

02 févr. 2022 à 11:002 min
Par AFP

Le taux d'inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en janvier, à 5,1% sur un an, toujours propulsé par la flambée des prix de l'énergie, selon une première estimation publiée mercredi par Eurostat.

Jamais l'office européen des statistiques n'avait enregistré un tel chiffre depuis le début de ses estimations en janvier 1997 pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique. En décembre, l'inflation de la zone euro avait déjà battu un record, à 5%.

L'indicateur dépasse largement l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'une inflation à 2%. Il devrait accroître la pression sur l'institution monétaire qui se réunit jeudi.

Les experts s'attendent à ce qu'elle maintienne ses taux directeurs, actuellement à leur plus bas niveau, et qu'elle s'abstienne d'ouvrir d'ores et déjà la voie à un relèvement.

Une telle hausse ralentirait l'activité économique et, par ricochet, le rythme de hausse des prix. Elle poserait aussi un problème aux Etats et entreprises les plus endettés, en renchérissant le coût du crédit.

Pour la BCE, l'inflation reste un phénomène transitoire et devrait diminuer en 2023, après un pic en 2022.

L'envolée, constatée depuis des mois, s'explique avant tout par la hausse exceptionnelle des prix de l'énergie, notamment le gaz et l'électricité.

En janvier, les tarifs de l'énergie ont progressé de 28,6% dans la zone euro (contre +25,9% en décembre), représentant le principal moteur de l'inflation, selon Eurostat.

Les prix de l'alimentation, alcool et tabac ont tout de même progressé de 3,6%, plus rapidement que le mois précédent (3,2%). Les services se sont renchéris de 2,4%, comme en décembre.

L'inflation des biens industriels, hors énergie, a cependant décéléré, progressant de 2,3% en janvier, après 2,9% le mois précédent.

Loading...

L'indicateur dépasse largement l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) d'une inflation à 2%. Il devrait accroître la pression sur l'institution monétaire qui se réunit jeudi.

Les experts s'attendent à ce qu'elle maintienne ses taux directeurs, actuellement à leur plus bas niveau, et qu'elle s'abstienne d'ouvrir d'ores et déjà la voie à un relèvement.

Une telle hausse ralentirait l'activité économique et, par ricochet, le rythme de hausse des prix. Elle poserait aussi un problème aux Etats et entreprises les plus endettés, en renchérissant le coût du crédit.

Pour la BCE, l'inflation reste un phénomène transitoire et devrait diminuer en 2023, après un pic en 2022.

Hausse des prix de l'énergie

L'envolée, constatée depuis des mois, s'explique avant tout par la hausse exceptionnelle des prix de l'énergie, notamment le gaz et l'électricité.

En janvier, les tarifs de l'énergie ont progressé de 28,6% dans la zone euro (contre +25,9% en décembre), représentant le principal moteur de l'inflation, selon Eurostat.

Les prix de l'alimentation, alcool et tabac ont tout de même progressé de 3,6%, plus rapidement que le mois précédent (3,2%). Les services se sont renchéris de 2,4%, comme en décembre.

L'inflation des biens industriels, hors énergie, a cependant décéléré, progressant de 2,3% en janvier, après 2,9% le mois précédent.

Sur le même sujet...

JT du 28/01/2022

Sur le même sujet

28 janv. 2022 à 13:30
1 min
17 janv. 2022 à 10:02
2 min

Articles recommandés pour vous