RTBFPasser au contenu

Zoe Leonard : son étude monumentale de la vie urbaine s'installe au MoMA

Trois tirages couleurs à développement chromogène et un tirage argentique sur gélatine, (27,9 x 27,9 cm). Le projet "Analogue" a vu le jour grâce au Wexner Center for the Arts de l'Ohio State University

À partir du 27 juin, "Analogue", un projet réunissant une décennie de photos, permettra de redécouvrir les célèbres clichés de devantures de petites boutiques décrépies du Lower East Side new-yorkais et leurs panneaux réalisés à la main. L'artiste a également étudié l'émergence de marchés internationaux secondaires comme celui des fripes.

Zoe Leonard a commencé à photographier les petits magasins de quartier à la fin des années 90. En 10 ans, elle a réalisé des centaines de clichés et a suivi le parcours des marchandises recyclées (t-shirts, chaussures, publicités pour Coca, matériel Kodak...) vers l'Europe de l'Est, l'Afrique, Cuba et le Mexique.

La photographe a par ailleurs utilisé un Rolleiflex des années 40. Son esthétique renvoie volontairement à des techniques et à des procédés qui paraissent obsolètes à l’ère de la photographie numérique.

Présentée pour la première fois été en 2007, l’exposition a été reprise sous des formes diverses. La version finale (2009) a été acquise par le MoMA en 2013. Elle comprend 412 images retraçant l’évolution des paysages urbains.

 

("Analogue" du 27 juin au 30 août au MoMA de New York, www.moma.org)

Sur le même sujet

02 mars 2015 à 12:44
1 min

Articles recommandés pour vous