Icône représentant un article video.

Moteurs Formule 1

Zhou revient sur son terrible crash : « Je ne comprends pas comment je m’en sors avec si peu de séquelles »

775832097

© AFP or licensors

07 juil. 2022 à 20:13Temps de lecture5 min
Par Thibaut Rinchon

Quatre jours seulement après son impressionnant crash survenu au départ du GP de Grande Bretagne, Guanyu Zhou est déjà de retour dans le paddock du circuit de Spielberg pour prendre part à la 11e manche de la saison. Depuis dimanche dernier, le Chinois a eu le temps de se repasser l’accident dans sa tête et il se souvient parfaitement de chaque moment.

"Je me rappelle avoir été percuté de manière assez violente et puis sentir ma voiture se retourner. Dans la foulée j’ai compris que ma monoplace, malgré qu’elle soit à l’envers, continuait à glisser à une vitesse très élevée. Le bac à gravier ne m’a pas du tout ralenti et je me suis dit "ok ça ne va pas s’arrêter là". Alors j’ai retiré mes mains du volant pour me mettre dans une position fixe et être le plus rigide possible pour le moment de l’impact, parce qu’on sait tous que c’est ce moment-là qui peut causer les plus grosses blessures."

Guanyu Zhou miraculé après un crash très violent à Silverstone : les images impressionnantes de l'accident

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La sécurité s’améliore mais…

Dans cet impressionnant crash, le halo, introduit en 2018, a encore une fois prouvé son efficacité en protégeant la tête du pilote Alfa Romeo. La cellule de survie a elle aussi parfaitement joué son rôle de protection. Mais malgré les immenses améliorations, certains accidents permettent de mettre le doigt sur des failles. Dans ce cas-ci, le problème se situe dans l’endroit où la monoplace a terminé sa course, bloquée entre le mur de pneus et la barrière. Zhou n’aurait donc pas su sortir seul de sa voiture et la situation aurait pu devenir dramatique si la monoplace avait pris feu par exemple. L’amélioration de la sécurité passe donc également par l’adaptation de certains aspects des circuits.

"Quand je jette un œil à l’accident, je me dis que j’ai été assez chanceux que le halo me sauve la vie au moment où je glissais sur le bitume, poursuit le Chinois. Par contre je n’ai pas tout de suite réalisé que j’étais coincé entre le mur de pneus et la barrière. Durant tout le travail d’extraction je ne comprenais pas du tout où j’étais. J’ai compris cela seulement une fois arrivé au centre médical. Et dès que les premiers examens étaient terminés j’ai demandé à voir les ralentis pour comprendre ce qu’il s’était passé."

 

775832097
775832097 © AFP or licensors

Avec un tel choc, beaucoup pensaient que le pilote Alfa Romeo ne pourrait pas immédiatement reprendre sa place. Même Zhou est un peu étonné.

"Je n’ai plus du tout d’ecchymoses. Honnêtement, je ne comprends toujours pas comment je m’en sors avec si peu de séquelles après un tel accident. En tout cas ça me fait du bien de pouvoir être de retour directement. Ça permet de se replonger tout de suite dans la préparation de ce week-end et de ne plus trop penser à l’accident."

 

Articles recommandés pour vous