RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Zeno Debast impérial devant son "clan" pour éteindre Onuachu : "Ça fait du bien..."

Zeno Debast impérial devant son "clan" pour éteindre Onuachu : "
20 févr. 2022 à 19:41Temps de lecture1 min
Par Antoine Hick

Satisfaction totale côté anderlechtois ce dimanche soir. En plus d'avoir sereinement pris le dessus sur Genk au terme d'une prestation très mature, le Sporting a gardé le zéro derrière en muselant parfaitement les trois avants limbourgeois. Une clean-sheet qui porte la griffe d'un certain Zeno Debast, 18 ans à peine.

Voué aux gémonies par certains supporters après son erreur face à Eupen il y a deux semaines, le jeune défenseur avait été confirmé aux côtés de Wesley Hoedt dans l'axe de la défense bruxelloise, d'abord à Zulte puis ce dimanche contre Genk. Un défi trois étoiles face au trio infernal Onuachu-Ito-Bongonda, qui avait tout du cadeau empoisonné mais que le jeune Debast a relevé avec brio.

Très solide au duel face au colosse nigérian, serein à la relance malgré quelques rares approximations, Debast est à créditer d'une très bonne note, sans doute sa meilleure depuis ses débuts mauves. Sorti sous les clameurs de son "clan" et de sa famille après le match, le jeune défenseur savourait évidemment au micro d'Eleven Sports : "Collectivement, tout le monde a fait son job. Si je suis fier ? C'est grâce aux coéquipiers, au coach au staff que j'en suis là. Je me sens vraiment bien. Cela me donne de la confiance. À moi de continuer petit à petit."

Beaucoup de maturité mais un brin de timidité dans les propos de ce jeune roc qui rêve, comme sans doute beaucoup avant lui, de marcher dans les pas de son illustre prédécesseur de coach.

Articles recommandés pour vous