RTBFPasser au contenu

Scène - Accueil

Zaï ZaÏ humour bête et pas si méchant au Théâtre de Poche

L'affiche de Zaï Zaï réalisée par Olivier Wiame

C’est bon de rire ! C’est le maître-mot de Zaï Zaï, l’adaptation de la BD de Fabcaro par le Collectif Mensuel. Comment traduire sur une scène une bande dessinée avec un gag par page ? Par le roman-photo où les bulles de texte sont interprétées par les comédien.ne.s qui assurent aussi le bruitage des scènes et la musique live. Zaï Zaï, c'est le spectacle de rentrée du Théâtre de Poche… comme potache. Et on en a besoin.

Loading...

 

Zaï Zaï c’est l’histoire de Nicolas qui ne trouve pas sa carte de fidélité au moment de régler ses courses à la caisse d’un supermarché. Interpellé par le vigile, il prend la fuite armé d’un poireau. Traqué par la police et les médias, il devient l’ennemi public numéro 1. Commence alors un road-movie absurde. 

Cavale dans les travers de notre société

Medias, police et philosophes de comptoir, toute la ville en parle et chaque saynète fait avancer ce feuilleton délirant qui montre en creux les dangers de notre société de l’information, surinformation, désinformation… Un homme sans carte de fidélité : oubli ou acte politique, désobéissance civile, ennemi de la République (Fabcaro est français)…  

Nicolas en fuite, c’est Nicolas Ancion, auteur dramatique et romancier ( il co-signe l’adaptation), ce qui nous vaut quelques flèches envoyées vers l’ego des comédien.ne.s et des auteur.e .s. Qui aime bien châtie bien...

© Tous droits réservés

Emballement médiatique en toc

La cavale occupe les antennes jusqu’aux Etats-Unis et en Russie. Une course à l'info qui nous vaut des scènes de débat stérile, des micro-trottoirs anxiogènes et des duplex en direct sur l’événement où le vide sidéral de contenu est comblé par une avalanche de suppositions (mention spéciale au couple de policiers qui font un barbecue et jouent aux boules en attente de l’événement). Un travers des chaînes d’info continue, mais pas seulement.

Un autre morceau de bravoure c’est l’interprétation d’une chanson des " Chanteurs Sans A Priori ", pastiche des morceaux bonne conscience à la sauce Enfoirés. Hilarant. Voulzi et Mylène Farmer sont particulièrement réussis. 

Pour prolonger le spectacle, le Collectif Mensuel, attaché à créer un théâtre qui fait sens, a développé un dossier pédagogique qui propose de nombreuses pistes de réflexion aux profs du secondaire.

© Tous droits réservés

Il y a du Charlie Hebdo et du Hara-Kiri dans Zaï Zaï, mais sans la provocation du premier et les délires du Professeur Choron... La salle fait un triomphe à cette performance du Collectif Mensuel et on ressort du Poche avec la banane, parce qu’on a bien ri !

© Tous droits réservés

En pratique : 

Zaï Zaï par le Collectif Mensuel

Du 04 au 22.01.2022

Théâtre de Poche - Bruxelles

Sur le même sujet

30 déc. 2021 à 13:42
1 min

Articles recommandés pour vous