RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

Yves Van Laethem : "Il y a un risque que la moitié des équipes du Tour de France soient décapitées dans une semaine"

Le risque de voir de nombreux coureurs positifs au coronavirus est réel selon Yves Van Laethem.
11 juil. 2022 à 06:24Temps de lecture1 min
Par Raphaël Deby

Le coronavirus est bien de retour sur les routes du Tour de France. Avec déjà trois abandons pour des cas positifs, tous les coureurs vont devoir se faire tester ce lundi lors de la journée de repos. Le risque existe bel et bien de voir de nouveaux abandons. Selon le virologue Yves Van Laethem, le peloton pourrait bien être très réduit à l’arrivée à Paris.

Interrogé par nos confrères de La DH, le virologue explique que la variant BA5, "un sous-variant d’Omicron", circule actuellement et inquiète car il est "fort contagieux". Selon lui, la situation pourrait devenir dramatique si aucune mesure forte n’était prise pour contrer cette remontée des cas :"Si les coureurs continuent à dormir à deux par chambre et à prendre leurs repas tous ensemble, il y a vraiment un risque que la moitié des équipes soient décapitées dans une semaine".

Des paroles pas très rassurantes qui rappellent que rien ne sera joué, tant que les coureurs n’auront pas atteint Paris.

Sur le même sujet

Tour de France : la journée de Pinot lui "donne des idées pour la suite"

Tour de France

Tour de France 2022 – Van Aert n’avait pas prévu d’être échappé : "Je n’avais pas les jambes et j’ai besoin de repos"

Tour de France

Articles recommandés pour vous