Belgique

Yves Leterme: "On a sauvé l'économie belge" en 2008

Yves Leterme

© RTBF

11 sept. 2013 à 12:44Temps de lecture1 min
Par Alain Lechien

Yves Leterme était Premier ministre au moment de la crise de 2008. Interrogé 5 ans plus tard par Nathalie Maleux, il se souvient que "c’étaient des heures très difficiles car c’était du jamais vu". Même Jean-Claude Trichet qui dirigeait alors la Banque centrale européenne n’avait aucun conseil à donner aux chefs de gouvernement.

Des erreurs ont été commises en 2008, selon lui : "Le contrôle prudentiel et les réglementations n’ont pas bien fonctionné. Même les agences de notation n’ont rien vu venir. Cela a été un peu une faillite idéologique : le gouvernement des Etats-Unis n’a pas sauvé Lehman Brothers. Et cela a causé un effet domino. Le gouvernement belge a dû agir. Et il a pris les bonnes décisions. Mais il y a une certaine amertume quand on voit le risque couru, y compris par les ménages, et un instrument de politique économique qui a dû mettre la clé sous la porte".

Un accord équilibré

Concernant les garanties données par l’Etat belge dans le dossier Dexia, Yves Leterme estime qu’il "est faux de dire que c’est un risque irresponsable. De plus, il n’y avait pas d’alternative. Pour sauver l’argent du contribuable et des épargnants, il fallait garantir certaines dettes. Je crois que ce qui a été négocié avec les Français était très équilibré, compte tenu du fait que la majorité de l’actionnariat était belge".

Pour Yves Leterme, ce sera seulement dans quelques années, quand on aura tout vendu, qu’on pourra faire les comptes de ce que l’Etat aura dépensé lors de la gestion de la crise bancaire de 2008 : "Je suis persuadé qu’on arrivera à une situation qui sera très proche de l’équilibre. Je crois vraiment que cela a été une bonne gestion de la crise. En-dehors de la Belgique, beaucoup le reconnaissent. On a quand même sauvé l’argent des épargnants, sauvé les banques. On a sauvé l’économie belge. La Belgique ne s’en sort pas trop mal, et c’est grâce à des décisions dont je n’ai pas seul le mérite. On a été bien conseillé par des gens très importants".

A.L. avec N. Maleux

L'invité du 13 heures: Yves Leterme à propos de la crise

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Suède: Y. Leterme accusé de mauvaise gestion et de favoritisme à l'IDEA

Belgique

Pour Yves Leterme, "La politique belge, c'est terminé"

Belgique