RTBFPasser au contenu

Le 6/8

Yves Duteil se souvient de son passage à Viva for Life : "J’avais du mal à continuer à chanter"

Un livre et une compil pour Yves Duteil

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 déc. 2021 à 13:462 min
Par François Saint-Amand

Yves Duteil nous prend par la main vers sa compilation 4 CDs et son livre nommés Chemins de liberté. Bruno Tummers se penche sur ce double projet et a interrogé l'artiste sur son plus grand tube.

La 9e édition de Viva for Life démarre dans quelques jours à Tournai. Chaque année depuis la première édition de l'opération, Prendre un enfant par la main d'Yves Duteil est la chanson la plus plébiscitée par le public.

Mais le répertoire de ce chanteur au grand cœur est bien plus vaste que ce tube comme le prouve Chemins de liberté, qui rend notamment hommage à son épouse et son beau-père. Il y évoque aussi sa carrière et ses liens avec la Belgique.

Le succès de "Prendre un enfant par la main"

Yves Duteil n'est toutefois pas gêné par l'énorme succès de Prendre un enfant par la main qui perdure depuis 1977.

"Je ne crois pas à la postérité des artistes d'une chanson" confie-t-il. "Prendre un enfant sera peut-être la chanson qui restera. Je ne sais pas si on se souviendra de qui l'a écrite mais ce n'est pas grave. L'important est qu'elle existe et voyage. Les chansons sont faites pour vivre et elles perdurent dans la mémoire vive des gens, dans la transmission car elles parlent directement au cœur. Elles voyagent à travers les vivants. Les auteurs sont voués à disparaître un jour".

Cette chanson a été écrite pour sa fille, pendant ses vacances estivales au Portugal. "J'avais mon petit dictaphone enregistreur dont je me sers pour composer. Je l'ai mis en route et j'ai commencé à jouer. J'ai eu la chanson presqu'intégralement sous les doigts, instinctivement. Je l'aimais tellement que je pensais ne pas mettre des paroles dessus" révèle-t-il. C'est quelques jours plus tard que le texte est sorti de sa plume. "C'est une chanson pour consoler. Il y avait un grand chagrin dans l'air et cette chanson a consolé".

Son passage dans le Cube de Viva for Life

Ses chansons seront sans aucun doute éternelles mais sa prestation dans le Cube de Viva for Life à Nivelles en 2018 restera dans les annales, avec un moment chargé en émotion pour Sara De Paduwa.

L'auteur-compositeur-interprète français de 72 ans se souvient très bien de ce moment intense : "J'ai dû me retenir moi aussi car j'avais du mal à continuer à chanter, j'avais la gorge serrée. Dans ces cas-là, Claude Dejacques mon directeur artistique pendant 10 ans, m'a toujours dit : il faut toujours dominer l'émotion car si toi tu craques, les gens reculent, ils sont trop pudiques. Mais c'était important parce que j'ai vécu un des moments très forts de cette chanson. J'ai partagé ce que tout le monde a ressenti parce qu'en plus c'était juste après un reportage très émouvant".

Et de l'émotion, il y en a aussi dans Chemins de liberté : archives exclusives, témoignages touchants, versions inédites de ses titres,...

Loading...

Retrouvez l’actualité musicale avec Bruno Tummers, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une et sur Auvio.

Sur le même sujet

14 déc. 2021 à 07:00
1 min
06 déc. 2021 à 14:28
3 min

Articles recommandés pour vous