Youth for Climate: 35.000 jeunes ont marché à Bruxelles

Manifs climat : 35 000 jeunes défilent

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 janv. 2019 à 09:30 - mise à jour 24 janv. 2019 à 12:23Temps de lecture3 min
Par RTBF

Revivez cette mobilisation dans notre Facebook Live:

Loading...

Dès 10h, plusieurs milliers de jeunes étaient déjà rassemblés sur le parvis de la Gare Centrale, à Bruxelles. Parmi les personnes présentes, les flamands côtoyaient les francophones et affichaient des pancartes en tout genre. "On est plus chauds que le climat", scandaient certains manifestants, motivés à faire bouger les choses.

Selon des sources policières, ils étaient à ce moment entre 3500 et 4000 jeunes présents mais les chiffres devait évoluer au fil de la matinée puisque l'heure de départ du cortège était prévue à 10h30.

Sur le parvis de la Gare Centrale, les jeunes étaient présents et motivés dès 10h
Sur le parvis de la Gare Centrale, les jeunes étaient présents et motivés dès 10h © Tous droits réservés
Pour se faire entendre mais aussi se faire voir, les pancartes étaient de mise
Laura, Emma et Rocio, 14 ans
Cette troisième édition de la marche "Youth for Climate" s'est faite "toutes pancartes dehors"

À partir de 10h30, heure officielle de lancement du cortège, les jeunes présents ont tenté de former une tête de peloton à la manifestation, s’élançant massivement sur le parcours de la mobilisation. Les étudiants, sur-motivés, se sont ensuite lancés en direction du Monts des Arts.

Aux alentours de 11 heures, les premiers jeunes participants à la marche "Youth for Climate" ont rejoint le Parlement européen tandis qu'une centaine d'autres étaient encore en partance depuis la Gare Centrale. À ce moment là, la Police affirmait que les participants étaient "venus en nombre".

Sur les pancartes, on pouvait lire des slogans en tous genres, parfois assez sobres comme le désormais traditionnel "On est plus chauds que le climat", parfois plus provocateurs, comme par exemple "Arrête de niquer ta mer".

Quelques exemples, aperçus dans les rues de Bruxelles :

Le traditionnel "On est plus chaud que le climat" était, une fois de plus, de mise
Le traditionnel "On est plus chaud que le climat" était, une fois de plus, de mise © Tous droits réservés
"Planète en danger, à vendre. Presque trop tard"
"Arrête de n*quer ta mer"
"Le réchauffement climatique n'est pas une simple crise que le temps effacera"
"L'homme ne court pas à sa perte, il y va en bagnole"
"Manger des ... pas des vaches"
"Pas de Terre = pas de bières"

Peu après 11h15, la zone de police de Bruxelles a dévoilé les chiffres du comptage officiel de la manifestation : 32.000 participants. Ce chiffre a été ensuite actualisé "en comptant les retardataires" à 35.000.

Loading...

Le comptage officiel excède donc largement les 12.500 élèves du secondaire qui avaient brossé les cours lors de la première édition de la manifestation, une semaine plus tôt. À Namur aussi, les jeunes sont venus en nombre affirmer leur intérêt pour une politique climatique plus verte.


►►► À lire aussi : Plus de 400 étudiants sont rassemblés à Namur, en marge de la manifestation bruxelloise pour le climat


"On ne s’attendait pas à ce nombre, ça donne vraiment espoir. Nous sommes super fiers", a déclaré un participant, étudiant au Lycée Martin V à Louvain-la-Neuve au micro d'un des journalistes RTBF présent sur place.

Réaction de Arthur Raymon, étudiant à l'Athénée Emile Bockstael, à Bruxelles, présent au cœur du cortège :

Sur le parcours, les manifestants, dont beaucoup avaient moins de 18 ans, ont martelé des slogans en faveur du climat. Noires de monde, les rues de la capitale apparaissaient méconnaissables tant elles sont remplies par la "marée verte", tant sur les photos que les vidéos.

Le froid et la neige qui recouvraient les rues de Bruxelles n'ont visiblement pas empêché ces manifestants moins agés qu'à l'accoutumée à "sécher les cours" pour déambuler pour le climat.

Les rues de Bruxelles, noires de jeunes
Vaste mobilisation dans les rues bruxelloises
Au milieu des bâtiments, une véritable "marée verte"
Loading...

À 12h30, les jeunes manifestants étaient largement parvenus à leur point de départ qui était aussi le point d'arrivée de la manifestation : la Gare Centrale. Regroupés sur l'esplanade de la station, les étudiants tenaient toujours leurs pancartes et leur motivation était toujours au rendez-vous.

La manifestation s'est clôturée là où elle a débuté : à la Gare Centrale de Bruxelles
La manifestation s'est clôturée là où elle a débuté : à la Gare Centrale de Bruxelles © Tous droits réservés

À presque 13h, la zone de police de Bruxelles a déclaré, dans un tweet, que les rues traversées par la marée humaine de "Youth for Climate", étaient rouvertes à la circulation.

Loading...

Le parcours de la manifestation

Cette manifestation a fait l'objet d'une demande officielle auprès de la police de Bruxelles. C'est pour cela qu'elle était prévue de longue date mais elle fait l'objet d'un encadrement strict, notamment du point de vue du parcours.


►►► À lire aussiYouth for Climate : manifestation, mode d'emploi


La manifestation a démarré de la Gare de Bruxelles-Central et s'est avancée en direction du Mont des Arts puis de la place Royale, laissant le parvis de la station ferroviaire très propre comme l'attestent les images capturées sur place.

Les derniers manifestants en partance pour le cortège, vers 11h30
Les derniers manifestants en partance pour le cortège, vers 11h30 © Tous droits réservés

Le cortège a continué sa progression le long de la rue de Namur pour se diriger vers la place du Trône.

Il a ensuite emprunté la rue du Luxembourg, la rue de Trèves et la rue Jacques de Lalaing pour arriver à la chaussée d'Etterbeek. Les jeunes ont continué leur trajet rue Joseph II puis avenue des Arts pour arriver place Madou.

Enfin, ils ont parcouru la rue du Congrès, la rue de la Ligne et la rue du Bois sauvage pour terminer sur le boulevard Berlaimont et le boulevard de l'Impératrice afin de revenir à la gare.

Loading...

Articles recommandés pour vous