RTBFPasser au contenu
Rechercher

Yassine Abaaoud, le frère d'Abdelhamid, condamné à deux ans de prison au Maroc

Abdelhamid Abaaoud.
06 mai 2016 à 13:39 - mise à jour 06 mai 2016 à 13:39Temps de lecture1 min
Par K. F.

Yassine Abaaoud, le petit frère d'Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats du 13 novembre à Paris a été condamné ce jeudi au Maroc à deux ans de prison. La peine prononcée par la Cour d'appel de Salé a été fixée à deux ans de prison ferme, selon la MAP, l'agence de presse officielle marocaine.

Le petit frère d'Abdelhamid Abaaoud était poursuivi pour "apologie du terrorisme" et "non-dénonciation de crimes terroristes". Pourtant, pour l'avocat marocain de Yassine Abaaoud, ce dernier ignorait les projets de son grand-frère et de son équipe. Argument avancé: Yassine était en prison. Yassine Abaaoud avait été arrêté dès octobre par la police marocaine, à Agadir, ville d'où est originaire le père de famille. L'homme venait d'être expulsé de Turquie.

"Jugement clément"

Pour Nathale Gallant, l'avocate du père d'Abdelhamid Abaaoud, "ce jugement a l'air particulièrement clément" au regard de la sévérité des jugements appliqués par les tribunaux marocains en matière de terrorisme. Celle-ci précise ne pas avoir eu son client concernant cette récente condamnation.

Pour rappel, Abdelhamid Abaaoud, Belgo-marocain qui a grandi à Molenbeek, a été tué le 16 novembre lors de l'assaut du Raid dans sa planque de Saint-Denis. Il y a perdu la vie au côté de sa cousine Hasan Aït Boulahcen et Chakib Akrouh, un autre Molenbeekois soupçonné d'avoir participé aux attentats de Paris. 

Abdelhamid Abaaoud a également un autre frère, Younes, qu'il a enlevé pour l'emmener en Syrie alors qu'il n'était âgé que de 13 ans. Le parquet de Bruxelles a récemment ouvert une enquête afin de savoir si Younes serait revenu en Europe pour, comme le disent plusieurs sources, "venger son frère".

 

Articles recommandés pour vous