RTBFPasser au contenu
Rechercher

Football

Yannick Carrasco dans les yeux de sa mère

Yannick Ferrera - Equipe nationale belge
09 juil. 2020 à 05:00Temps de lecture3 min
Par Pierre Deprez

"Je savais qu’il réussirait son retour. Parce que le talent ne se perd pas, parce que physiquement il s’était bien entretenu, et surtout parce que Yannick a un mental d’acier".

C’est Carmen Carrasco qui parle. La maman de l’ailier de l’Atlético a accepté de nous parler de "son" Yannick. "Nous sommes très fusionnels lui et moi. Je l’ai eu à 20 ans, son papa nous a quittés très tôt, et il est un peu devenu l’homme de la famille. Puisque vous me demandez la dernière confidence qu’il m’a faite, c’était hier au téléphone. Il m’a dit "Maman, j’ai besoin de toi dans ma vie". En fait, il a besoin de nous : ses trois frères et sœurs, et moi".

Se relancer à Madrid après 2 ans en Chine : un sacré challenge

Y Carrasco - Atletico Madrid
Y Carrasco - Atletico Madrid LLUIS GENE - AFP

"Oui, mais Yannick adore les challenges, c’est une de ses forces. Je ne dis pas qu’il était sûr de réussir à s’imposer dans l’équipe, mais à partir du moment où c’était décidé, il a mis toute sa détermination dans le défi proposé. Tout ce qu’il fait, il le fait à fond. Mais c’est sûr qu’il est soulagé, parce qu’il rêvait de quitter la Chine".

Après deux saisons et demie passées dans la capitale espagnole (2015-2018), le Bruxellois est parti deux ans en Chine, au Dalian Yifang (devenu "Dalian Pro"). Les médias et l’opinion publique n’ont pas applaudi, estimant que le joueur privilégiait l’argent, au détriment de sa progression footballistique. Et qu’il mettait en péril sa carrière en équipe nationale.

"Quand il a commencé à regretter l’Europe, je ne l’ai pas de suite compris. Il ne me le montrait pas, mais c’est normal : jamais Yannick ne va prendre le risque de m’inquiéter ou de me peiner en me disant qu’il n’est pas bien dans sa peau. Aujourd’hui, j’espère de tout mon cœur qu’il restera en Europe. Lui aussi."

Jusqu’en décembre 2022, Carrasco appartient à Dalian Pro, qui avait déboursé 30 millions d’euros pour l’attirer en Chine. C’est un prêt avec option d’achat qui lui permet de retrouver des couleurs chez les "Rojiblancos".

"Yannick marche à la confiance. Et celle de Diego Simeone est déterminante pour lui. Durant ses deux années en Chine, ils gardaient contact, et mon fils savait que "son" entraîneur n’oubliait pas les qualités qu’il avait montrées sous ses ordres à Madrid" ajoute Carmen.

Loading...

"Yannick est redevenu celui qu’on connaissait" (Diego Simeone)

Y Carrasco - A Madrid
Y Carrasco - A Madrid OSCAR DEL POZO - AFP

30 juin dernier, l’Atletico fait trébucher le Barca de Lionel Messi, au Camp Nou. Score final 2-2, les deux buts madrilènes inscrits sur deux penalties obtenus par l’ailier belge.

Il est élu "Homme du match", le journal Marca titre "Incisif et dangereux, chacune des montées de Carrasco a secoué Barcelone. Et dire qu’il a passé deux ans en Chine ! Enorme…"

Mais quand il téléphone à sa mère, pas de triomphe, pas d’euphorie, peu d’émotions. " Il a dit qu’il était content d’avoir fait un bon match, sans plus. Yannick ne va jamais se vanter, il est hyper humble et reste toujours très cool. Mais je savais qu’il était heureux et fier. C’est aussi une réponse à ses détracteurs, ceux qui doutaient de lui. Il ne considère pas cela comme une revanche mais cela lui tenait à cœur de prouver qu’il en était capable".

Loading...

"L’image qu’on a de lui n’est pas le reflet de la réalité" (Carmen Carrasco)

Y Carrasco

"A certains il donne l’impression d’être arrogant, alors que c’est quelqu’un de très humble. A d’autres, d’être nonchalant, alors qu’il se donne toujours à 100% dans ce qu’il fait. Et ceux qui pensent qu’il n’a pas grand-chose à dire se trompent aussi. Mais il est vraiment timide. Ce n’est pas un manque de confiance, par contre c’est peut-être un peu de méfiance".

C’est vrai que la Presse n’a pas toujours été positive avec un garçon qui garde ses distances avec les médias. Et qui reste sur la réserve lors des interviews qu’il accorde. Et les réseaux sociaux, il les néglige également. Il nous a confié un jour "Je préfère consacrer du temps à mes amis qu’à être présent sur les RS. Même si mon entourage professionnel le regrette, parce que cela pourrait être utile à ma carrière".

Carmen :"Je sais qu’il gagnerait à plus s’exprimer, se confier, montrer qu’il est quelqu’un d’intéressant. J’y travaille. Beaucoup. Ça viendra…, si Yannick le veut".

Quelques semaines pour convaincre… ou rentrer en Chine

Yannick Carrasco - Equipe nationale belge
Yannick Carrasco - Equipe nationale belge LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le N°11 des Diables rouges n’a que quelques semaines pour convaincre l’Atlético de lever l’option d’achat imposée par Dalyan. Le prêt court jusqu’à la fin de la saison en cours. L’ancienne équipe de Thibaut Courtois occupe une prometteuse 3e place en Liga et est toujours en lice en Ligue des Champions.

L’Euro 2021 se profile aussi à l’horizon de Yannick Carrasco, et le fils de Carmen tient à y participer. A propos, que dit-il des Diables ?

"Vous savez, Mr Deprez, on ne parle pas beaucoup de football quand on se téléphone. On discute de tout et de rien. Surtout, il prend des nouvelles de notre santé à tous les quatre. Il continue à veiller à distance sur ses frères et sœurs. On se le dit souvent : Yannick, c’est notre pilier".

C’est aussi le vœu le plus cher de Diego Siméone et de Roberto Martinez.

 

Y Ferrera - Grand Place de Bruxelles
Y Ferrera - Grand Place de Bruxelles POOL YVES HERMAN - BELGA

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous