Moteurs

Xavier Siméon met un terme à sa carrière professionnelle : "Ce n'est pas un coup de tête"

Xavier Simeon, le gamin devenu Champion du Monde

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 sept. 2022 à 12:12Temps de lecture2 min
Par Thibaut Deplanque

Agé de 33 ans, Xavier Siméon vient d’annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière de pilote professionnel. Le pilote bruxellois évoque des raisons personnelles mais restera tout de même actif dans le monde du sport moteur.

Cette décision de mettre un terme à sa carrière, Xavier Siméon l’a prise durant l’été après une longue période de réflexion et de remise en question. Une décision qu’il explique. "Aujourd’hui, j’ai atteint le sommet de ma carrière avec un titre de Champion du monde d’endurance. J’ai réalisé à quel point j’ai été chanceux de vivre ma passion pleinement, mais aujourd’hui, mon futur est ailleurs. J’ai accompli ce que je devais accomplir et, cet été, j’ai réalisé combien il me restait de choses à faire dans d’autres domaines" confie le Bruxellois dans un communiqué publié par Zelos. "Il faut savoir tirer sa révérence au bon moment, et le mien est arrivé. Je tiens à remercier mes parents qui m’ont soutenu à tous les moments de ma carrière, Francis Bata qui m’a lancé, Freddy Tacheny qui m’a aidé à devenir qui je suis, mes partenaires et sponsors qui ont cru en moi tout au long de ma carrière, mes nombreux fans qui m’ont porté contre vents et marées, et toutes les personnes qui m’ont entourées dans mon parcours de pilote. Je ne dis pas adieu à la moto, elle fera toujours partie de ma vie, mais différemment."

Car Xavier Siméon ne s’éloignera pas pour autant des deux roues. Il va à présent se consacrer à d’autres projets puisqu’il coachera au sein de l’Académie belge de moto (BMA). Il aura aussi un rôle d’accompagnement auprès de jeunes pilotes espoirs. "Je souhaite désormais transmettre ma passion et toute mon expérience aux jeunes talents belges qui veulent percer. Je pense bien sûr à Barry Baltus en Moto 2 mais aussi aux jeunes qui doivent encore faire leurs armes (comme Lorenz Luciano), et les élèves de l’ASBL Belgian Motorcycle Academy." ajoute le Bruxellois qui poursuivra en pleine collaboration avec Zelos, la structure de management qui s’occupe de lui depuis 2012. "Xavier a été l’un des moteurs de ZELOS depuis plus de 10 ans, et à titre personnel, je le soutiens depuis bientôt 20 ans" détaille Freddy Tacheny, le fondateur de Zelos. "Il était donc naturel qu’après mûre réflexion ensemble, aboutissant à sa décision personnelle, il poursuive son chemin avec nous. ZELOS est donc fier de compter sur l’expérience et le dynamisme de Xavier pour faire avancer et aboutir nos nombreux projets dans la moto."

Après un titre de champion du monde d’endurance en 2021, Xavier Siméon avait remporté les 24h du Mans Moto cette année. Quelques semaines plus tard, il avait pris la quatrième place aux 24h de Spa. Il a aussi roulé durant de nombreuses saisons en Moto 2 (2010-2017) et a évolué en 2018 en Moto GP, la catégorie reine.

"C'était une décision difficile à prendre"

Le pilote belge a réagi au micro de Christophe Reculez : "Parce que ça faisait un moment que ça m'avait traversé l'esprit, et puis tout s'est mis en place. J'ai la possibilité d'avoir un beau futur à partir de maintenant. C'est une décision qui était difficile à prendre, dure à comprendre pour les personnes extérieures. C'est ce que je ressentais donc j'ai décidé en accord avec mon management et mon écurie de mettre un terme à ma carrière."

La décision semble définitive: "J'ai 33 ans, c'est encore jeune mais j'ai eu beaucoup de blessures dans ma carrière. Je suis en bonne santé, en entier.  Ce n'est pas un coup de tête, il fallait que je prenne cette décision."

Articles recommandés pour vous