Tennis - Roger Federer

Xavier Malisse : "Roger Federer a tout apporté au tennis, aux joueurs, aux fans, aux tournois"

Roger Federer et Xavier Malisse, à Wimbledon, en 2012

© Belga

15 sept. 2022 à 16:22Temps de lecture2 min
Par Christine Hanquet

Ils ont le même âge, à un an près. Xavier Malisse et Roger Federer se sont beaucoup côtoyés sur les courts de tennis du monde entier. Le Belge a arrêté sa carrière il y a neuf ans déjà. Le Suisse va taper ses dernières balles dans quelques jours, à 41 ans.

Au moment d’évoquer la vie et l’œuvre de Roger Federer, Xavier Malisse ne sait pas par où commencer. Peut-être par ce qu’il laissera comme héritage, tennistique et humain. "Il a tout apporté au tennis. On pourrait même se demander ce qu’il n’a pas apporté. Je pense que c’est grâce à lui que le tennis est aussi haut. Grâce à lui et à Rafael Nadal. Ce ne sont pas seulement des champions, ce sont aussi des gentlemen. Et c’est aussi essentiel. J’espère que les joueurs qui vont arriver auront le même comportement. Je ne sais pas si ce sera possible. Ils étaient monstrueux pour notre sport. Roger a été important pour les joueurs, pour les fans, pour les tournois".

Le départ à la retraite du grand champion est un choc. Mais on devait s’y attendre, vu son âge, et ses problèmes au genou. "Il a 41 ans. Sa carrière a déjà été plus longue qu’on ne l’aurait pensé. C’est une icône, l’un des meilleurs qui ait jamais foulé un court de tennis".

Les deux hommes ont joué l’un contre l’autre dès leur plus jeune âge. On l’a souvent dit, Roger Federer n’était pas un "foudre de guerre", quand il était adolescent. "Je l’ai rencontré en moins de seize ans, et il ne jouait pas "top". Je crois que j’avais gagné 6/0-6/1. Cela a beaucoup changé, par la suite". (Rires)…

Oui, cela a beaucoup changé. Le bilan de leurs face-à-face chez les professionnels est bien sûr largement à l’avantage de l’ancien numéro un mondial. Il l’a emporté dix fois sur onze. Mais c’est Xavier Malisse qui avait gagné leur premier duel, épique, en Coupe Davis, à Bruxelles, en 1999. "Il avait pleuré, après sa défaite. Mais il a beaucoup pleuré, pendant sa carrière. D’émotion plus tard, quand il gagnait des trophées. Cette Coupe Davis, c’était un moment magnifique. Je pense qu’il s’en souvient aussi, parce qu’on en a parfois reparlé. Après le match, j’étais mort, et j’ai même vomi pendant des heures. Malgré cela, c’est un bon souvenir, évidemment".

Le Belge n’a d’ailleurs que de bons souvenirs de leurs rencontres. "Oui, même des matches que j’ai perdus. J’ai tout le temps bien joué, contre lui. Bon, je n’ai pas beaucoup gagné, mais j’ai souvent fait des super-matches. Et il a toujours été super-sympa avec moi. Je pense que c’était l’un des meilleurs mecs qui ait jamais joué. Il n’y a pas que le tennis qui compte, il y a aussi l’humain. Et on ne va pas trouver beaucoup de stars aussi gentilles que lui".

Xavier Malisse, à propos de la retraite de Roger Federer

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous