RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tennis

WTA Toronto : éliminée en 8es, Swiatek est dans le dur avant l’US Open

La Polonaise a plus de mal depuis sa victoire à Roland-Garros.
12 août 2022 à 05:14Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par Raphaël Deby)

Surprise à Toronto : la N.1 mondiale Iga Swiatek, si à l’aise sur la surface dure nord-américaine, a pris la porte en 8e de finale, battue par la Brésilienne Beatriz Haddad Maia (24e), confirmant ses difficultés estivales, elle qui était imbattable au printemps.

A plus de deux semaines du début de l’US Open (29 août-11 septembre), la Polonaise de 21 ans, si impressionnante entre février et juin, en témoigne ses 37 victoires d’affilée qui lui ont permis de s’imposer à Doha, Indian Wells, Miami, Stuttgart, Rome et Roland-Garros, n’est que l’ombre d’elle-même.

Sans ressort, ni idées, plombée par un jeu déréglé, elle a subi la loi de Haddad Maia (6-4, 3-6, 7-5), seule sa combativité ayant fait illusion au bout des trois heures de jeu.

Elle est tombée sur une adversaire pleine de culot et très agressive, qui a aussi profité de ses nombreuses fautes directes, parfois grossières, sur un court balayé par le vent.

Des conditions qui expliquent selon elle sa contre-performance : "sans le vent, je me débrouillais. Mais c’était assez fou là-bas. Elle a simplement mieux utilisé les conditions que moi. Quand elle jouait avec le vent, elle jouait des balles très fortes. J’ai fait plus d’erreurs qu’elle. Elle était un peu plus solide."

Swiatek, notamment trahie par un service défaillant (9 doubles-fautes, seulement 45% de points gagnés sur sa deuxième balle), a ainsi concédé pas moins de 19 balles de break à Haddad Maia, qui n’en a certes converti que 4.

Car la Polonaise, même dans un mauvais jour, les crampes n’épargnant pas ses jambes, s’est bel et bien battue pour repousser les assauts adverses, parvenant à revenir à un set partout en montrant alors du mieux dans son jeu.

Mais la Brésilienne de 26 ans, en quête d’un quatrième titre cette saison après ceux glanés à Saint-Malo, Nottingham et Birmingham, n’a pas desserré l’étau.

Gauf à l’arraché

C’est elle qui a repris l’initiative dans les échanges, malgré la perte de son service au début de la troisième manche. Elle s’est finalement imposée sur sa quatrième balle de match.

"Au troisième set, je sais quelles erreurs j’ai commises. Je sais donc ce que je veux travailler et ce que je veux améliorer, c’est sûr", a affirmé Swiatek.

Cette première défaite de la Polonaise en 14 matches sur surface dure américaine succède à deux autres, tout aussi surprenantes au 3e tour de Wimbledon, où elle a été éliminée par Alizé Cornet, puis chez elle à Varsovie, encore par une Française, Caroline Garcia, en quarts.

Elle attendra donc pour enregistrer une 50e victoire en 2022. Le WTA 1000 de Cincinnati la semaine prochaine sera propice pour y parvenir et surtout se rassurer avant l’US Open, dont elle est de facto favorite eu égard à son classement.

En attendant, Beatriz Haddad savourait sa performance : "Je suis heureuse et fière de moi. Ce n’est pas toujours facile de battre la N.1 mondiale. J’ai traversé des moments très difficiles dans ma carrière pour vivre ce moment. Je veux juste en profiter un peu".

Son aventure canadienne se poursuivra face à la Suissesse Belinda Bencic (12e), tombeuse de Garbine Muguruza (8e).

Parmi les autres qualifiées du jour, figure Coco Gauff, 11e mondiale et finaliste du dernier Roland-Garros, qui a battu 7-5, 4-6, 7-6 (7/4) Aryna Sabalenka (6e), au bout d’une lutte acharnée de 3h11.

L’Américaine de 18 ans, en quête d’un troisième titre sur le circuit après ceux glanés à Linz (2019) et Parme (2021), affrontera au prochain tour la Roumaine Simona Halep (15e).

Loading...

Sur le même sujet

Serena Williams battue au 2e tour à Toronto au lendemain de l'annonce de sa prochaine retraite

Tennis - Serena Williams

Kyrgios remporte à Washington son premier tournoi en trois ans

Tennis

Articles recommandés pour vous