RTBFPasser au contenu

WRC

WRC Suède, Adrien Fourmaux : "Etre en dessous de ce que je sais faire, mais au moins être à l'arrivée"

Adrien Fourmaux : "Etre en dessous de ce que je sais faire, mais au moins être à l'arrivée"

WRC - Rallye de Suède

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 févr. 2022 à 16:00 - mise à jour 24 févr. 2022 à 17:462 min
Par Maxime Berger avec Olivier Gaspard

Kalle Rovanpera (Toyota) a réalisé le meilleur temps du shakedown en prélude au Rallye de Suède, jeudi à Umea, deuxième épreuve du championnat du monde WRC. Le Finlandais a devancé deux pilotes Hyundai : Ott Tanak et Thierry Neuville. Le Français Adrien Fourmaux (Ford) a réalisé le dixième chrono.

"Mon état d'esprit est assez positif, j'ai juste envie de prendre beaucoup de plaisir et de la confiance sur ce terrain. Ca va être ma première fois avec une WRC sur la neige. Je veux prendre le feeling et essayer de m'améliorer. L'objectif premier, ce sera de rallier l'arrivée. On veut essayer de prendre quelques points aussi puisque ça n'a pas été le cas au Monte-Carlo. La victoire de Sébastien Loeb avec la Ford lors de la première manche de la saison a été fantastique pour le team. On peut être content, la voiture était vraiment compétitive. Il faut qu'elle le soit aussi sur les autres surfaces, on travaille sur ce point", a précisé le Français à notre micro.

"Quand on manque d'expérience sur ce type de terrain, on essaie de prendre le rythme, de comprendre les endroits où on perd du temps. J'ai compris ce matin que l'aéro, malheureusement, je ne l'ai pas trop exploité les autres années sur des rallyes rapides. Dans certains virages, je mets parfois un 'moins' alors qu'ils sont à fond. Derrière, je le paie sur toute la ligne droite. J'essaie de prendre de l'expérience sur des points comme ça. Il faut que je prenne le rythme dans les parties rapides. C'est très rapide ici et on n'est pas aidé avec les gros murs de neige. Ca ne dessine pas la route, faut être sûr que la note est bonne et que le frein soit placé au bon endroit. Ca arrive vite, c'est assez technique", a-t-il poursuivi.

Et d'ajouter : "La tactique, ce sera de rester concentré sur mon pilotage, de trouver mon rythme. Etre en dessous de ce que je sais faire, mais au moins être à l'arrivée. L'atmosphère, c'est vraiment spécial. Etre au milieu de la neige, avec des hautes vitesses, c'est top. La gestion des pneus va jouer un rôle. Durant les reconnaissances, on voyait parfois de la terre à certains endroits. On risque de casser ou de perdre des clous. Il faudra adopter un pilotage qui permettra de les garder. On devra faire tourner aussi : est-ce qu'il faut 5 ou 6 roues ? Chaque pilote décidera."

"Pour moi, une super performance ici, ce sera un top 5. Une belle perf', ce serait de finir et de m'être amélioré durant le week-end. Si les routes sont gelées vendredi, ma position de départ sur la route (ndlr : plutôt loin) sera avantageuse", a conclu Adrien Fourmaux.

Articles recommandés pour vous