RTBFPasser au contenu

WRC

WRC : Sébastien Loeb remporte son duel face à Sébastien Ogier et un huitième Monte-Carlo, Thierry Neuville sixième

WRC Monte-Carlo, le débriefing final : Le plaisir des deux Seb', le grand stress de Thierry Neuville

WRC Monte-Carlo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 janv. 2022 à 06:00 - mise à jour 23 janv. 2022 à 12:152 min
Par Cédric Lizin

Ses nombreux supporters en rêvaient, Sébastien Loeb l'a fait : le nonuple Champion du Monde des Rallyes, sorti de sa "retraite" pour goûter à la conduite des nouvelles WRC hybrides à 47 ans, a remporté ce dimanche le Monte-Carlo pour la huitième fois de sa carrière.

Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1), victime de nombreux problèmes techniques et mécaniques tout au long du week-end, a terminé à la sixième place, à près de huit minutes du vainqueur.

Sébastien Loeb, qui a terminé deuxième du Dakar il y a quelques jours à peine, a profité de la crevaison de son rival Sébastien Ogier (huit victoires, lui aussi, sur "son" rallye) dans l'avant-dernière spéciale du jour pour reprendre la tête de l'épreuve et "finir le boulot" dans la Power Stage.

Il s'agit de la 80ème victoire de Sébastien Loeb en Championnat du Monde des Rallyes, la première depuis la Catalogne en 2018. C'est aussi son premier succès avec l'équipe britannique M-Sport, et la première d'une WRC de l'ère hybride. Il devient aussi le vainqueur le plus âgé de l'histoire du WRC !

Dans le coup tout au long du week-end (six meilleurs temps en 17 spéciales), Sébastien Loeb (Ford Puma Hybrid Rally1), copiloté par une prof de maths de 50 ans, Isabelle Galmiche, s'était emparé de la tête du Monte-Carlo vendredi, mais il n'avait pas pu résister à la grosse attaque de Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) samedi.

Relégué à 24.6 secondes de l'autre Seb' avant les deux dernières spéciales du jour, le pilote de la Ford Puma Hybrid Rally1 #19 a continué à attaquer... et cela a payé dans le second passage de la spéciale de La Penne - Collongues, où Sébastien Ogier a perdu plus de trente secondes en raison d'une crevaison au pneu avant gauche.

Dans la Power Stage, Sébastien Loeb a perdu 9.0 secondes sur son adversaire, qui a écopé d'une pénalité de dix secondes pour un "jump start", et s'être élancé trop tôt dans la spéciale. Cela a permis à Sébastien Loeb de remporter le Monte-Carlo avec 10.5 secondes d'avance. L'écart entre eux aurait donc pu être d'une demi-seconde seulement sans cette pénalité !

Ce duel, qui a passionné tous les suiveurs du WRC pendant quatre jours, ne restera-t-il qu'un "one shot" ? Les deux Seb' ne devraient en effet pas disputer l'intégralité de la saison. Quand les reverra-t-on en WRC ? Réponse dans les semaines à venir...

Derrière les deux Français, l'Irlandais Craig Breen (Ford Puma Hybrid Rally1), qui disputera lui tout le championnat, a terminé à la troisième place. Le Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota GR Yaris Rally1) et le Britannique Gus Greensmith (Ford Puma Hybrid Rally1) complètent le Top 5.

Thierry Neuville, qui a inscrit trois points de bonus dans la Power Stage, pointe à la cinquième place du classement du Championnat du Monde avec 11 points. Ce n'est "que" six points de moins que Kalle Rovanpera (17), le plus rapide dans la Power Stage. Craig Breen (15) devance lui le Belge de quatre unités.

La prochaine épreuve de la saison 2022 du Championnat du Monde des Rallyes, ce sera dans un mois, en Suède, du 24 au 27 février.

Loading...

Loeb remporte son duel face à Ogier. Il signe sa 80e victoire en WRC

WRC - Rallye de Monte-Carlo 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

07 mai 2022 à 09:22
12 min

Articles recommandés pour vous