WRC

WRC Portugal, Sébastien Ogier : "Un championnat complet en 2022, c'est sûr que non"

20 mai 2021 à 11:06Temps de lecture1 min
Par Maxime Berger avec Olivier Gaspard

Vainqueur en Croatie lors de la troisième manche du championnat du monde des rallyes (WRC), Sébastien Ogier s'est du même coup emparé de la première place au classement général. Il débarque au Portugal avec 61 unités, contre 53 à Thierry Neuville et 51 à Elfyn Evans.

"J'entretiens une relation particulière avec ce rallye car c'est ici que j'ai gagné pour la première fois en WRC. C'est gravé dans ma mémoire. J'ai remporté quatre fois l'épreuve dans le sud du pays. On est revenu au nord depuis quelques années, j'ai gagné une fois cette version. Le sol est plus sablonneux ici. J'apprécie énormément cette épreuve, les spectateurs sont toujours très chauds. Ils ne seront pas au complet, mais ça va faire du bien à tout le monde de revoir du public. Je suis recordman de victoires ici, cinq, à égalité avec Markku Alen. Je ne roule pas pour les stats, mais ça fait plaisir tout de même", indique le septuple champion du monde.

"Les conditions rencontrées durant les reconnaissances semblaient bonnes malgré notre position d'ouvreur pour cette manche. C'était légèrement humide, mais le soleil est revenu depuis deux jours. On verra dès vendredi ce qui sera faisable ou non. Ouvrir la route, c'est toujours une mission compliquée. En 2019, Tanak avait gagné en partant deuxième sur la route. La priorité reste de regarder ceux qui sont autour de nous, dont Neuville (ndlr : bien décidé à jouer la gagne ce week-end), avec des conditions pas trop différentes", précise aussi le Français.

Avant de conclure : "La bataille entre Toyota et Hyundai est très intense, chaque petite évolution est importante. C'est bien de voir que la marque apporte des petits trucs sur chaque rallye, ce sera sur le moteur ici. La saison est intense pour le team car une partie de l'équipe travaille déjà sur le futur. Les voitures pour 2022 n'auront pas beaucoup de temps de roulage. Pour mon futur personnel, je ne m'interdis pas de faire quelques rallyes l'an prochain. Un championnat complet, c'est sûr que non !"

Sur les vingt spéciales prévues au Portugal, treize seront à suivre en direct vidéo sur nos médias.

Articles recommandés pour vous