RTBFPasser au contenu
Rechercher

WRC

WRC Kenya : L'image, la surprise, la déception... 5 faits marquants du Safari Rally

WRC - Rallye du Kenya 2022 : Victoire de Kalle Rovanpera

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota Yaris GR Rally1) a remporté pour la première fois de sa carrière le Rallye du Kenya, sixième épreuve de la saison 2022 du Championnat du Monde des Rallyes.

La domination du constructeur japonais a été impressionnante sur les routes cassantes et piégeuses du Safari Rally, puisque les quatre Toyota Yaris GR Rally1 au départ ont terminé aux quatre premières places.

Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1), qui n'a pas réussi à rallier l'arrivée de la dernière spéciale au menu de la journée de samedi en raison de nombreux soucis, a pu repartir en Rally2 dimanche et a terminé à la cinquième place du classement général, loin derrière les quatre Toyota.

TN s'est adjugé les cinq points de bonus réservés au vainqueur de la Power Stage, la dernière spéciale du rallye, grâce à une grosse attaque.

Ce lundi, nous vous proposons de revenir sur 5 faits marquants du Safari Rally.

L'image : Gus Greensmith sans pare-brise

Loading...

Le Britannique Gus Greensmith a passé, comme tous ses coéquipiers chez M-Sport, un week-end très compliqué au volant de la Ford Puma Hybrid Rally1.

Après avoir couché sa voiture sur le flanc dès la première spéciale au menu de la journée de samedi, Gis Greensmith a pris le départ de l'ES9 sans pare-brise... Une expérience "horrible", a-t-il dévoilé. Il a d'ailleurs abandonné dans la foulée.

La déception : Hyundai et M-Sport

Si Toyota a réussi l'exploit de placer ses quatre voitures au départ aux quatre premières places du Safari Rally, c'est aussi "grâce" à la contre-performance des autres constructeurs, Hyundai et M-Sport.

Les trois Hyundai i20 N Rally1 et les cinq Ford Puma Hybrid Rally1 ont toutes été touchées, à des degrés divers, par des soucis mécaniques. Elles ont quasiment toutes abandonné au moins une fois (deux fois pour Ott Tanak !) avant de repartir en Rally2.

Pièces volantes, courroie pétée, moteur noyé et boue aveuglante en bonus : Thierry Neuville revient sur une après-midi de galères

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La surprise : Jourdan Serderidis

Jourdan Serderidis, c'est le seul pilote amateur qui a déjà eu la chance de conduire les WRC de la nouvelle génération sur une épreuve du Championnat du Monde.

Et le Dorinnois s'en est très bien tiré malgré une tendinite et le poids des années (il a 58 ans) : le pilote belgo-grec et son copilote Fred Miclotte ont réussi à éviter quasiment tous les pièges pour rallier l'arrivée en septième position.

Jourdan Serderidis, septième au Kenya, décroche son meilleur résultat en WRC : "Pas mauvais, pour un amateur !"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La phrase : "Depuis le début de la saison, je fais plus de la mécanique qu'autre chose"

Cette phrase est, évidemment, sortie de la bouche de Thierry Neuville. Six rallyes disputés cette saison, et à chaque fois, le pilote belge a été obligé de mécaniquer pour ramener sa Hyundai i20 Rally1 à bon port. C'était à nouveau le cas vendredi dernier au Kenya.

"On a perdu toute la puissance durant la dernière spéciale de la matinée. J'avais des problèmes en début de spéciale puis c'est revenu. C'est probablement la boîte à air qui s'est démontée après le passage dans le fech-fech. Le sable est rentré, le moteur n'arrivait plus à respirer. On a roulé les 6-7 derniers kilomètres avec zéro puissance. Peut-on solutionner le problème ? Ce n'est pas à moi qu'il faut demander. Mon boulot, c'est de conduire une voiture rapide et d'essayer de ramener un maximum de points. Je constate que, depuis le début de la saison, je fais plus de la mécanique qu'autre chose. Les résultats ne suivent pas."

Et Thierry Neuville n'était pas au bout de ses peines, puisque les problèmes ont été plus nombreux encore samedi... Aura-t-il enfin un peu de répit en Estonie ?

Thierry Neuville, agacé : "Depuis le début de la saison, je fais plus de la mécanique qu'autre chose"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Perte de puissance moteur pour Neuville

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La confirmation : Kalle Rovanpera

Mais peut-on encore parler de confirmation en ce qui le concerne ? Après une petite frayeur dès le... premier virage de ce Safari Rally, Kalle Rovanpera a été impressionnant de maîtrise et n'a jamais été inquiété après avoir vu ses adversaires tomber un à un.

Six rallyes cette saison, et quatre victoires, déjà, pour l'autoritaire leader du Championnat du Monde. Et les deux prochaines épreuves, en Estonie et en Finlande, devraient à nouveau lui permettre d'engranger de nombreux points.

À ce rythme-là, le jeune Finlandais (21 ans !) pourrait être sacré Champion du Monde bien avant la fin de la saison. Il compte déjà 65 points d'avance sur son plus proche poursuivant, Thierry Neuville. Et quand on sait qu'on peut, au maximum, inscrire 30 points sur un rallye...

ES1 : Neuville deuxième. Grosse frayeur pour Rovanpera

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous