WRC

WRC : Hyundai et Oliver Solberg pourquoi c’est fini ?

© Photographer : Romain Thuillier&#13 ; Worldwide copyright : Hyundai Motorsport GmbH / Romain Thuillier

06 oct. 2022 à 12:18 - mise à jour 06 oct. 2022 à 12:18Temps de lecture2 min
Par Olivier Gaspard

Alors que Kalle Rovanpera décrochait dimanche son premier titre de Champion du Monde des Rallyes à 22 ans et 1 jour, l’autre fils de, Oliver, rejeton de Petter Solberg, voit aujourd’hui son aventure avec Hyundai se terminer.

Sa 5ème place lors du dernier Rallye de Nouvelle-Zélande restera le dernier résultat obtenu par le jeune pilote suédois pour le compte de l’équipe sud-coréenne… En Espagne et au Japon, sur les 2 dernières manches asphaltes, c’est donc Dani Sordo qui sera l’équipier de Neuville et Tanak.

Loading...

Manque de résultats

C’est en 2021 qu’Oliver a intégré l’équipe Hyundai.

Présenté comme une star en devenir, un des jeunes qui monte, Andrea Adamo, le patron de l’époque en fait une priorité et décide de miser sur le fils du Champion du Monde 2003. Pilote R5 d’abord, Solberg prendra le volant de la wrc en fin de saison dernière et partagera le baquet de la 3ème Hyundai avec Dani Sordo cette année. Un beau cadeau ? Pas si sûr…

Le gamin manque d’expérience au plus haut niveau mais pas le temps d’apprendre, il faut prester, montrer sa pointe de vitesse et surtout assurer des points pour l’équipe au Championnat du Monde Constructeurs.

La saison est difficile, Oliver multiplie les sorties (Monte-Carlo, Croatie, Portugal, Finlande) et n’est jamais vraiment en mesure de se battre pour le podium. Son meilleur résultat, c’est une 4ème place à Ypres. Et puis l’équipe connaît une saison compliquée, la voiture n’est pas toujours simple à exploiter, même Neuville et Tanak galèrent.

En 8 rallyes disputés cette saison, Solberg n’a marqué que 33 points.

En comparaison, Dani Sordo, il est vrai beaucoup plus expérimenté (près de 20 ans en Championnat du Monde), a signé 3 podiums (Portugal Sardaigne et Grèce) en seulement 3 rallyes disputés et a marqué 49 points.

Les chiffres sont accablants pour Oliver… Aujourd’hui, le couperet est tombé, Hyundai ne compte plus sur le fils Solberg.

Qui pour remplacer Solberg ?

Après une saison particulièrement compliquée sans décrocher le moindre titre (même si le titre constructeur reste mathématiquement jouable, avec 81 points de retard sur Toyota à 2 rallyes encore à disputer, les chances sont quasi nulles), Hyundai doit déjà se tourner vers 2023 et constituer un line-up pilotes capables de rivaliser avec Toyota. Rovanpera, Evans, Ogier peut-être sur 8 rallyes ?, Lappi, c’est du costaud.

Pour Julien Moncet, toujours patron ad interim, pas d’autre solution que d’aligner une troisième voiture plus performante. Dani Sordo devrait continuer à prendre le volant de la I20 sur certains rallyes (pas de raison de se passer des services de l’Espagnol, à 39 ans Dani a toujours faim) mais qui pour compléter le programme ? Les pilotes rapides, expérimentés et libres de tout contrat ne sont pas nombreux. Andreas Mikkelsen et Kris Meeke ont le profil. Le Norvégien connaît l’équipe pour y avoir roulé en 2018 et 2019, fera-t-il son retour à Alzenau ? Réponse dans les prochaines semaines.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous