RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Wout Van Aert remporte les Strade Bianche

Strade Bianche 2020 : Victoire de Wout Van Aert

Strade Bianche 2020

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

01 août 2020 à 05:00 - mise à jour 01 août 2020 à 16:431 min
Par Martin Weynants

Wout Van Aert (Jumbo-Visma) s’est imposé dans les Strade Bianche, première course World Tour post Covid, ce samedi à Sienne. Après ses troisièmes places en 2018 et 2019, notre compatriote tient enfin la victoire dans cette course si particulière.

Van Aert a franchi la ligne en solitaire après un superbe effort de 12 kilomètres. Le coureur de Jumbo-Visma a devancé Davide Formolo (UAE Team Emirates) et Maximillian Schachmann (Bora-Hansgrohe).

Il est le troisième belge à inscrire son nom au palmarès de la course italienne après Philippe Gilbert (2011) et Tiesj Benoot (2018).

Comme souvent, le bon coup est parti dans le terrible "settore 8", long de 11,5 km. Jakob Fuglsang (Astana) a fait forte impression sur les graviers du Monte Sante Marie. Seul en tête à près de 50 kilomètres de l’arrivée, le Danois s’est intelligemment relevé. Alberto Bettiol (EF), Greg Van Avermaet (CCC), Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Davide Formolo (UAE Team Emirates) et Max Schachmann (Bora-Hansgrohe) sont venus lui prêter main-forte. Ce groupe de six s’entend bien, tout le monde passe ses relais et file vers Sienne.

Le compteur kilométrique descend rapidement. Le secteur 9 est avalé sans attaque. De retour sur l’asphalte. Schachmann et Van Aert passent à l’offensive. Ils naviguent en tête pendant quelques bornes mais sont rejoints par un solide Fuglsang. Le Danois ramène Bettiol et Formolo dans sa roue. Mais pas Van Avermaet qui a dû lâcher prise.

Van Aert l’a annoncé, il ne peut pas attendre les pavés qui mènent à la Piazza del Campo. Il utilise ses qualités de cyclo crossman dans le dernier secteur de gravier. La bosse de Le Tolfe lui sert de rampe de lancement. Il creuse un écart de quelques secondes au moment de rejoindre la route. Son avance oscille entre 10 et 15 secondes.

Il aborde la montée finale, celle qui l’a tant fait souffrir en 2018, avec 20 secondes de marge. Pas question de craquer. Les jambes sont toxinées d’acide lactique mais il résiste aux crampes. Porté par le parfum de la victoire.

Déjà vainqueur d’étape sur le Dauphiné et le Tour de France, champion de Belgique du chrono, Van Aert signe-là le plus beau succès de sa carrière sur route. 

Loading...
Loading...
Wout Van Aert remporte des Strade Bianche rendues éprouvantes par la chaleur et la poussière.
Wout Van Aert remporte des Strade Bianche rendues éprouvantes par la chaleur et la poussière. Capture d’écran RTBF
Le Strade Bianche, la course qui semble venue d’un autre temps
Le Strade Bianche, la course qui semble venue d’un autre temps Marco BERTORELLO
Comme prévu la poussière est au rendez-vous.
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous