Icône représentant un article video.

Tour de France

Wout van Aert après les abandons chez Jumbo-Visma : "Ce sera forcément plus difficile de contrôler"

Wout van Aert après les mésaventures de Jumbo-Visma : "Ce sera forcément plus difficile de contrôler"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juil. 2022 à 17:03Temps de lecture8 min
Par Giovanni Zidda avec Jérôme Helguers

Journée compliqué sur les routes du Tour de France 2022 pour l'équipe Jumbo-Visma. Si elle est parvenue à récolter une deuxième place sur la 15e étape avec Wout van Aert, la formation néerlandaise a passé une journée très stressante entre Rodez et Carcassonne.

Tout a commencé en matinée lorsque Primoz Roglic a décidé d'abandonner. Le maillot jaune Jonas Vingegaard a ainsi perdu un équipier...et en perdra un deuxième à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée suite à la chute de Steven Kruijswijk, touché à l'épaule.

Présent aux côtés du Néerlandais à ce moment là, Wout van Aert nous a expliqué cette chute. "J'étais derrière avec Steven. Juste avant sa chute, on nous a communiqué via la radio qu'il y avait de nouveau des manifestants sur la route. Je ne sais pas si c'est à cause de ça mais c'était un peu chaotique dans le peloton. Ça a freiné un peu brutalement devant nous et Steven n'a pas eu le temps de freiner. C'est stupide comme chute et vraiment dommage", a raconté van Aert au micro de notre envoyé spécial Jérôme Helguers.

"J'ai vu qu'il n'allait pas bien. J'ai attendu un peu mais il m'a dit que ça ne sentait pas bon... après les membres de l'équipe sont arrivés. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps. Dès que je suis revenu dans le peloton, j'ai entendu que Jonas Vingegaard avait chuté aussi. On a eu trop de malchance aujourd'hui", a ajouté le maillot vert.

Privée de deux coureurs et avec un Tiesj Benoot qui a lui aussi tapé le macadam, l'équipe Jumbo-Visma devra panser ses plaies avant les Pyréenées. "Je ne pense pas que ce soit bien grave pour Jonas. Avec les jambes qu'il a, c'est un des deux plus forts du peloton. Je pense qu'avec les coureurs qui restent, on est capables de contrôler mais ce sera forcément plus difficile", a reconnu van Aert.

15e étape : Rodez > Carcassonne : Victoire de Jasper Philipsen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous