RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

"Wout van Aert a d'autres objectifs que le maillot jaune, mais il a peut-être connu un off day", analyse Gérard Bulens

10 mars 2022 à 16:42Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger avec Rodrigo Beenkens

Brandon McNulty (UAE Emirates) a empoché la 5e étape de Paris-Nice (WorldTour), longue de 188,8 kilomètres entre Saint-Just-Saint-Rambert et Saint-Sauveur-de-Montagut, jeudi en France. Parti à 39 km de l'arrivée, l'Américain a remporté sa 3e victoire en 2022. Maillot jaune au départ, Wout van Aert, qui a perdu plus de 24 minutes, l'a cédé à son équipier slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

"McNulty, c'est certainement un coureur de Grands Tours. Il se défend pas mal contre la montre, il l'a prouvé mercredi d'ailleurs. Il peut attaquer de loin, il passe bien la montagne. Il doit peut-être encore s'améliorer un peu dans les descentes. On a vu quelques trajectoires sauvées pratiquement en dernière seconde. C'est un coureur complet. Oser partir à 40 kilomètres de l'arrivée, c'est impressionnant. Il n'a jamais faibli, l'écart a toujours grandi. C'est un coureur intéressant qu'on reverra certainement avec l'équipe UAE Team Emirates dans les Grands tours", a précisé Gérard Bulens à notre micro après la course.

Et notre consultant cyclisme d'ajouter : "Wout van Aert a d'autres objectifs que le maillot jaune durant cette édition de Paris-Nice. Il avait coché l'étape de vendredi, on verra bien. Il a peut-être connu un off day aujourd'hui. Je pensais qu'il était logiquement capable de rester un peu plus au contact. Il y a l'expérience de l'an dernier à Tirreno Adriatico, où il s'est énormément battu, il a laissé beaucoup de force. Ca lui a coûté pas mal de désillusions par la suite. On a tenu compte de tout cela. En lui-même, il vit déjà en fonction de Milan - Sanremo ou du Tour des Flandres notamment. S'il doit intervenir, je suis persuadé qu'il jouera son rôle d'équipier."

Du côté belge, trois compatriotes ont livré une belle journée. "L'étoile véritable du côté belge aujourd'hui va à Mauri Vansevenant. Il n'a jamais quitté ce groupe où ça a bagarré. Il y a eu de belles accélérations en fin de course, il était là, il est resté là sans aucune difficulté semble-t-il. Il y a aussi eu les deux Belges chez Lotto : Steff Cras, qui a encore une marge de progression, et Harm Vanhoucke, très intéressant mais il a un problème dans la descente. On a expliqué cela en détails, cette chute tragique. Il va avoir du mal à effacer cela de sa mémoire malheureusement", a conclu notre consultant Gérard Bulens.

Cyclisme : Wout van Aert (Jumbo-Visma)
Cyclisme : Wout van Aert (Jumbo-Visma) © Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous