RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Wavre : encore un nouveau permis délivré à Walibi

Un nouveau permis pour Walibi qui met les riverains et Walibi dos à dos.

Ce jeudi matin, l’Avenir nous apprend qu’un nouveau permis intégré a été octroyé fin juin pour l’exploitation de Walibi. Pour rappel, celui de 2018 qui permettait au parc de se développer et d’envisager de nouveaux projets avait été annulé en février suite à un recours des riverains devant le Conseil d'Etat. Les gestionnaires qui se remettaient à peine des inondations se sont alors retrouvés dans une situation délicate en se reposant sur un cadre datant de 2015 qui n’intégrait pas les dernières attractions dont l’exploitation devenait illégale.

Entretemps, Walibi a obtenu un nouveau permis intégré le 30 mars, quelques jours avant sa réouverture. Mais ce texte a à nouveau fait l’objet de recours tant au niveau des riverains que de Walibi. Les premiers estimaient que les normes de bruit pour les évènements comme la fête d’Haloween étaient trop élevées et qu’il n’y avait pas assez de contrôles prévus pour mesurer les décibels. Le parc lui considérait que le permis était justement trop restrictif à ce niveau et regrettait aussi les dix journées de fermeture prévues pour compenser ces évènements exceptionnels qui peuvent se tenir jusqu’à 23h.

La Région wallonne a donc rebattu les cartes et sorti de son chapeau un permis revu et corrigé en date du 28 juin qui, cela dit, ne révolutionne pas grand-chose. " Finalement personne n’est gagnant : nos demandes n’ont pas été rencontrées ", reconnaît Benoit Thoreau, vice-président de l’association de riverains Les Versants de la Dyle. " Walibi n’est pas mieux loti. Nous sommes renvoyés dos à dos. "

Concrètement les journées compensatoires pour les journées exceptionnelles ont été revues de dix à cinq mais par contre, comme c’était déjà le cas pour le permis du mois de mars, elles ne pourront plus être placées durant la période de fermeture annuelle, une entourloupe qui avait fait bondir les riverains. Le parc demandait aussi que lors de ces évènements les normes de bruits soient fixées à 60 décibels de l’ouverture à la fermeture mais il n’a pas été suivi sur ce point non plus. Walibi ne pourra pas dépasser ces jours-là 60 décibels entre 10h et 19h, 55 décibels entre 19h et 22h et 50 décibels entre 22h et 23h. Les riverains eux estiment toujours que ces normes sont trop élevées et constatent que rien ne change pour les mesures de bruit qui ne sont prévues qu’en cas de nouvelle attraction.

Dans ce contexte les deux parties pourraient à nouveau introduire un recours. Elles ont 60 jours pour le faire. Walibi n’a pas encore communiqué à ce sujet. Du coté des riverains et de l’asbl Les Versants de la Dyle, on se donne le temps de la réflexion et de l’analyse avant de se positionner. La saga pourrait donc se poursuivre dès la rentrée.

Articles recommandés pour vous