Monde Asie

Washington sanctionne des entités qui ont soutenu le lancement de missiles intercontinentaux nord-coréens

Sur cette photo prise à Pyongyang le 25 mars 2022, des étudiants de l’université de commerce Jang Chol Gu de Pyongyang regardent des images du lancement la veille du missile Hwasong-17 – le premier essai de missiles balistiques intercontinentaux de Pyongy

© AFP or licensors

01 avr. 2022 à 15:12Temps de lecture1 min
Par Belga

Les États-Unis ont imposé vendredi de nouvelles sanctions financières à cinq entités nord-coréennes accusées d'être "directement liées" au développement de missiles balistiques intercontinentaux par la Corée du Nord, qui a rompu fin mars le moratoire qu'elle observait depuis 2017 sur les tirs de ces armes.

Cette troisième série de sanctions américaines depuis mars contre les armes nord-coréennes visent le ministère chargé du développement des missiles nord-coréens et quatre de ses "subsidiaires", a déclaré le Trésor américain dans un communiqué.

Ces entités ont "soutenu le développement des programmes d'armes de destruction massive et de missiles balistiques" de Pyongyang "en violation de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU", a-t-il estimé, rappelant que la Corée du Nord avait testé des missiles balistiques à plusieurs reprises depuis le début de l'année, dont un intercontinental le 24 mars.

Ces essais "provocateurs" représentent "une menace claire pour la sécurité régionale et mondiale", a affirmé la secrétaire au Trésor Janet Yellen dans le communiqué. "Les États-Unis s'engagent à utiliser toutes leurs capacités de sanctions pour répondre au développement persistant d'armes de destruction massive et de missiles balistiques" par la Corée du Nord, a-t-elle mis en garde, saluant les mesures punitives annoncées parallèlement vendredi par le Japon.

Les États-Unis avaient échoué il y a une semaine à obtenir du Conseil de sécurité de l'ONU un durcissement des sanctions internationales contre Pyongyang, en raison de la résistance de la Russie et de la Chine.

La Corée du Nord a lancé le 24 mars un missile balistique intercontinental dans la zone maritime économique exclusive du Japon, alors que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un observait depuis fin 2017 un moratoire sur ce type de tirs de missiles.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous