Vuelta - Cyclisme

Vuelta - Van Wilder fier d'avoir "créé l’histoire du cyclisme belge", "une délivrance" pour Cavagna après le sacre d'Evenepoel

Van Wilder fier de la victoire d'Evenepoel : "On a vraiment créé l’histoire du cyclisme belge et de Quick-Step Alpha Vinyl"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Remco Evenepoel a remporté la Vuelta 2022 ce dimanche après avoir parfaitement maîtrisé ses efforts pendant les trois semaines de course. Une victoire pour le Belge mais aussi pour l’équipe Quick-Step Alpha Vinyl qui a prouvé qu’elle était capable de gérer une course de trois semaines. Ilan Van Wilder était ravi d’avoir pu jouer un rôle dans le sacre d’Evenepoel comme il l’a expliqué au micro de Kevin Paepen : "On est très content. Hier, l’émotion était encore plus grande parce qu’ici on savait qu’il allait gagner. Mais c’est vraiment incroyable et je suis content d’avoir une partie dans cette équipe. On a vraiment créé l’histoire du cyclisme belge et de Quick-Step Alpha Vinyl".

Malgré la pression, le Wolfpack est resté soudé jusqu’au bout pour entourer l’ancien joueur d’Anderlecht : "L’ambiance a été très bonne pendant trois semaines. Tout le monde s’était vraiment attaché à tout le monde. On a bien travaillé et on a fait tout ce qu’on voulait et même plus. Je ne vais jamais oublier ça".

Le grand moment de cette Vuelta pour Ilan Van Wilder, c’est l’arrivée de la 20e étape, lorsque l’équipe était presque assurée de la victoire de son leader : "Hier quand Remco a passé la ligne et qu’on savait qu’il allait gagner la Vuelta c’était un moment avec beaucoup d’émotion pour moi et pour beaucoup d’autres. Après dans le bus avec les directeurs sportifs et le staff, c’était vraiment un très beau moment".

Le programme de ce dimanche soir risque de ne pas être très chargé pour Van Wilder, même s’il sera présent pour fêter la victoire d’Evenepoel : "On va manger un bout et faire une petite fête mais pas trop parce que demain je dois me lever très tôt pour mon vol et Remco aussi qui doit partir pour l’Australie. Rien de fou mais on va quand même faire une petite fête".

Cavagna : "Hier on était un peu stressé et au final il a assuré comme toujours, maintenant il a gagné donc c’est une délivrance"

Cavagna : "Hier on était un peu stressé et au final il a assuré comme toujours, maintenant il a gagné donc c’est une délivrance"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Rémi Cavagna était lui aussi présent aux côtés d’Evenepoel pendant trois semaines et est soulagé que l’équipe soit parvenue à conserver le maillot de leader : "Ça fait trois semaines que c’est l’objectif de l’équipe. Ça met un point d’honneur à son sacre. Hier on était un peu stressé et au final il a assuré comme toujours. Maintenant, il a gagné donc c’est une délivrance, enfin".

Pourtant, la tâche était différente pour le Français, qui n’a pas l’habitude d’encadrer un coureur qui joue le classement général : "C’est la première fois que je cours pour un leader. Normalement je suis toujours là avec un sprinteur et donc cette année ça change avec un gars pour le classement général comme Remco et c’est tout à fait différent avec beaucoup plus de stress. Tous les jours il faut être placé, il faut faire attention aux chutes et ça amène beaucoup de stress".

Et contrairement à Van Wilder, Cavagna semble prêt à ne pas fermer l’œil de la nuit : "Un petit dîner avec l’équipe ce soir. Demain matin j’ai un avion à 7h pour l’Australie. Donc pas le temps de se reposer, je pense qu’il n’y aura pas de nuit".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous