Vuelta - Cyclisme

Vuelta : Un sensationnel Evenepoel finit 2e au sommet du Pico Jano, fait exploser tous les favoris et prend le maillot rouge !

6e étape : Bilbao > Ascensión al Pico Jano. Victoire de Jay Vine. Remco Evenepoel en Rouge

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

24 août 2022 à 23:00 - mise à jour 25 août 2022 à 15:33Temps de lecture1 min
Par Antoine Hick

Sensationnel Remco Evenepoel ! Intenable dans la dernière ascension de cette 6e étape entre Bilbao et le sommet du Pico Jano, le Belge a imprimé un train d’enfer pour faire exploser ses adversaires au général un à un et s’envoler vers le maillot rouge de cette Vuelta 2022. En tête de cortège pendant de longs kilomètres, calfeutré derrière ses coéquipiers au four et au moulin toute la journée, Remco a attendu les pentes escarpées du Pico Jano pour placer une première banderille, dans des conditions dantesques, et écrémer ce qu’il restait du groupe des favoris.

Un à un, les Roglic, Carapaz, Hindley ou Sivakov ont dû lâcher, seul Enric Mas parvenant à rester dans le sillage du Belge. 2e à l’arrivée derrière le surprenant Jay Vine, Remco signe son premier coup d’éclat sur cette Vuelta et devient le 1e Belge depuis Dylan Teuns en 2019 à se parer de rouge.


Et dire que pendant longtemps, son attaque s’est fait attendre et on s’est même demandé si le Remco, esseulé à 10km de l’arrivée, avait bien fait de faire rouler ses coéquipiers. Mais le visage fermé, assis sur sa selle, Evenepoel avait visiblement échafaudé un autre plan : ne pas forcément attaquer mais préconiser une allure monstrueuse, en mode rouleau compresseur, imprimée en tête de peloton.

A l’arrivée, le bilan comptable est excellent puisqu’excepté Enric Mas, resté dans son sillage, Evenepoel reprend du temps à tout le monde : 1m22 à Roglic, Geoghegan Hart, Hindley, Almeida, Yates, O’Connor, 2m27 à Uran, et même 2m28 à Carapaz.

Le maillot rouge Rudy Molard ayant craqué dans les derniers hectomètres de l’ascension pour finir à 5’06, Evenepoel prend le maillot rouge pour 21 secondes. C’est ce qui s’appelle frapper un gros coup sur la table.

Chapeau également à Jay Vine, le plus solide ce jeudi, qui a résisté à la tentative de come-back du tandem Evenepoel-Mas pour devancer tout le monde et s’offrir la plus belle victoire de sa carrière.

Loading...

Articles recommandés pour vous